12/03/2013: Des nouvelles des Centre fermés

D’abord les bonnes nouvelles :

Sept prisonniers se sont évadés du centre fermé de MERKSPLAS durant une nuit. Les matons ont remarqué leur disparition au petit matin ! Les évadés étaient déjà bien loin dans la nature !
Un prisonnier dont une deuxième tentative d’expulsion était prévue est sorti du centre fermé de Vottem au moment où le portail était resté ouvert pour les visites .
http://www.gettingthevoiceout.org/appelpetition-du-cracpe/

Un homme enfermé depuis 3 mois au centre fermé de Vottem a appris sa naturalisation et devient Belge. L’Office des Étrangers a malgré tout essayé de l’expulser. Par chance pour lui, son avocat a réagi rapidement. Il a finalement été libéré après plusieurs jours.
http://www.gettingthevoiceout.org/naturalise-et-en-centre-ferme/

Des expulsés reviennent vivre en Belgique
http://www.gettingthevoiceout.org/le-retour-des-expulsees/

Un homme dont on avait perdu la trace nous a appelés. Il est toujours enfermé. Cela fera 5 mois et il en a marre. Il a déjà « visité » 4 centres fermés belges. Il devait être libéré le 28 mars mais l’Office lui a promis encore une prolongation de sa détention d’un mois.

Les expulsions et tentatives d’expulsions.

Vol collectif : Un vol collectif probable a eu lieu fin février vers l’Albanie : un prisonnier nous explique que le centre fermé 127 bis a été vidé de ses occupants en janvier, puis des Albanais ont été amenés petit à petit , ont été mis sur deux bus de la police fin février et amenés à l’aéroport.
Les Albanais sont apparement partis du Caricole.

Expulsions :
23/02

Une Ivoirienne a subi une première tentative d’expulsion très violente. Elle devait être expulsée vers Le Caire où elle risque de graves problèmes (car selon  la convention de Chicago, c’est la compagnie par laquelle la personne arrive en Europe qui est responsable, c-à-d, l’Egypte dans ce cas-ci). Elle veut au plus vite obtenir la possibilité d’être amenée en Côte d’Ivoire, même à ses frais !

11/02
Un Nigérian ayant passé 8 mois au centre fermé de Merksplas a subi sa 3ème tentative d’expulsion. Il était accompagné de 10 policiers/escortes et a été très malmené.
http://www.gettingthevoiceout.org/empechons-une-troisieme-tentative-dexpulsion-ce-lundi-11-fevrier-2013/

28/01
Dallah expulsé vers le Sénégal : http://www.gettingthevoiceout.org/urgent-2eme-tentative-dexpulsion-de-dallah-sur-le-vol-sn-201-ce-dimanche-0601/
“Avec les menottes et tout ca, je n’ai rien pu faire”. De retour au pays, il a fait 24h de garde à vue, un ami à lui sur place a réussi à négocier contre payement sa libération car il connaissait le flic. Actuellement il vit  cloitré car il est toujours recherché et son frère est maintenant emprisonné aussi. Il cherche de nouveaux contacts pour quitter le pays “je ne peux pas rester là c’est trop dangeureux”. Mais il pense à d’autres pays que la Belgique…

31/01
Cinq tentatives d’expulsion pour Mounir :
http://www.gettingthevoiceout.org/troisieme-et-quatrieme-tentatives-de-deportation-echouees-31-janvier-2012/

Un autre Tunisien/ Algérien a été amené avec Mounir à l’aéroport/ il a reçu des coups et a tout vu  mais n’ose pas témoigner!
Un Guinéen nous appelle: « Ils font ce qu’ils veulent avec nous, c’est atroce. L’expulsion de Mounir est scandaleuse. » Il est prêt à témoigner : le lendemain il est expulsé.

Message du CRACPE
Hier matin ;  deux Tunisiens ont été emmenés à l’aéroport, le deuxième est revenu. Les détenus nous ont dit que celui qui était revenu était mal en point.
D’après le témoignage d’une autre personne, encore une quinzaine de gardiens du centre sont venus les chercher dans leur chambre de façon très violente et ont enfermé les autres dans l’aile rouge.

LES CENTRES

Intimidations, chantages, ruses  suscitent chez les sans-papiers enfermés une peur paralysante. C’est bel et bien le but de ces politiques migratoires incisives.

Dans les centres fermés, cette répression est des plus palpable. Les contacts avec l’extérieur sont découragés par la direction et le personnel des centres, et sont accompagnés de menaces et de sanctions.  Dès qu’un contact avec l’extérieur s’établit, par exemple des personnes devant le centre qui tentent de parler aux détenu-es, les détenu-es sont éloignés des fenêtres et il leur est interdit de communiquer. Malgré les “règlements officiels” dans la pratique on constate le manque criant d’informations de base tel que le fait de pouvoir faire appel à un visiteur ou un avocat.

Malgré cette répression quotidienne des informations filtrent.
Quelques personnes ont été faire une manifestation bruyante pour montrer leur solidarité avec les détenus qui ont bien réagi à leur présence ; jet de papiers par les fenêtres, agitation, cris !

127bis :
A la date du 3 /03 un Afghan  était en grève de la faim depuis 15 jours, il est mis au cachot.
Depuis sa mise au cachot plus de nouvelles !

Les prisonniers parlent « d’expulsions surprises”.

Un Irakien a été victime de coups, de piqûres de force et de cachot.  Il a déposé une plainte au directeur du centre et a finalement été expulsé. Etant expulsé, sa plainte n’aura aucun suivi.

Nouvelles caméras installées dans les espaces communs.

Bruges et Merksplas :

Angoisse et peur à Bruges et à  Merksplas.

« C’est un autre monde » disent-ils

“Prison”

“Torture”

“On nous traite de nègres’

“Crazy”

Information d’une visiteuse quant aux conditions de détention dans les centres fermés:

« Je viens de parler avec une Marocaine enfermée à Bruges. Cela fait deux semaines qu’elle est là. Elle était calme mais quand elle a compris que j’étais de la Ligue elle n’a pas voulu donner son nom pour recevoir une visite. Elle ne veut pas aggraver son cas, dit-elle. Elle s’est plainte des choses suivantes:

– toilettes bouchées
– dans la salle commune, les fauteuils sont sales et déchirés et elle s’est beaucoup plainte de la saleté en général
– elle se plaint de ne pas pouvoir accepter de la nourriture de gens qui la visitent et de devoir manger tout le temps la même nourriture du centre.
– ils n’ont aucune activité. Au contraire de centre de Zaventem où elle a appris par une femme transférée  à Brugges qu’on y donne des cours de langues.
– En ce moment, il y a une fille enceinte qui ne voit que le médecin du centre. Elle ne peut pas voir de gynéco.
– une autre fille qui vient d’être relâchée (ou expulsée?) vers les Pays-Bas a perdu son bébé dans le centre (!). Elle était enceinte et saignait pendant une semaine et a ensuite perdu son enfant.

Elles sont actuellement à peu près 35 femmes à Bruges. »

Autres témoignages :
– “nous devons nous lever tôt le matin et puis il n’y a plus rien à faire, même les places sur les canapés sont insuffisantes”
– “nous n’avons pas le droit de retourner dans la chambre mais à 22h nous devons y retourner, à 23h exinction des feux”
– “nous sommes dans des dortoirs de 10 lits superposés, donc à 20 par dortoir!”
– “Les sorties sont limitées à 3X45 min par jour”
– “Le suivi médical est désastreux, nous devons nous battre pour voir un médecin”
– “Un-e des assistant-e social est très méchant-e et exerce sur nous des menaces”

Vottem :

Centre fermé de Vottem va s’octroyer bientôt une nouvelle aile qu’il appelle « aile d’isolement spécifique de Vottem” et qui sera réservée aux condamnés et aux récalcitrants.
http://www.gettingthevoiceout.org/vottem-comment-booster-lemploi-dans-la-region-liegeoise/

A noter que plusieurs prisonniers on été arrêtés suite à une demande de cohabitation ou de mariage , d’autres sont séparés de leurs enfants parfois de très jeune âge! : ” On nous interdit d’être amoureux ou d’avoir des enfants”
“Ils ramassent TOUT”
“Des choses graves tous les jours”
“On va brûler tout”
“Si tu parles: cachot”
“Il n’y a plus de loi pour nous”
“Solidarité”
“Aucune confiance au personnel du centre”
“On n’applique pas la loi”
“Dépassé”
“Dés qu’on hausse le ton on est tapé”
“Raciste”
“Ils parlent mal avec nous”

Une communication des prisonniers de Vottem qui reste d’actualité
http://www.gettingthevoiceout.org/communication-des-detenus-du-centre-ferme-de-vottem-191212/

Les témoignages de Vottem:

http://www.gettingthevoiceout.org/bulgares-donc-voleurs-08032013/
http://www.gettingthevoiceout.org/ils-donnent-des-pots-de-vin-pour-obtenir-des-laissez-passer/
http://www.gettingthevoiceout.org/centre-ferme-de-vottem-on-nous-fait-des-piqures-de-force/
http://www.gettingthevoiceout.org/urgent-alerte-expulsion-super-violente/

Manifestation devant le centre de Vottem

http://www.gettingthevoiceout.org/solidaritee-avec-les-prisonniers-centre-ferme-de-vottem-17032013/

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.