17/06/2014 Grève de la faim et de la soif au centre fermé pour étrangers de Vottem

Depuis 6 jours, plusieurs personnes sont en grève de la faim, et, pour certains, de la soif, au centre fermé pour étrangers de Vottem.

Il s’agit notamment de personnes d’origine pakistanaise, qui craignent pour leur vie en cas d’expulsion forcée. En effet, au Pakistan plusieurs mouvements politiques sont devenus la cible des Talibans. Ces derniers n’hésitent pas à commettre des attentats et à tuer, comme nous avons pu le voir il y a quelques jours à peine lors d’une attaque près de l’aéroport de Karachi. Une partie de ces Talibans sont originaires d’Afghanistan.

Nous n’acceptons la politique très restrictive de l’ Etat belge en matière d’immigration et d’asile. 75% des demandes d’asile sont refusées, cela veut que l’on en vient à expulser des personnes dans des pays où règnent la guerre et l’insécurité, ou des régimes dictatoriaux ou autoritaires. Fin de l’année passée, un jeune Afghan, AREF, a trouvé la mort dès son retour en Afghanistan sous les balles des Talibans.

Parmi les grévistes de la faim, certains ont construit leur vie en Belgique depuis des années, ont leurs attaches ici, se retrouvent déboutés d’une procédure alors qu’ils ont travaillé, suivi des formations…

Les uns comme les autres ont entrepris ce mouvement parce que leur vie serait détruite par une expulsion. Leur vie est maintenant en danger ici, une personne qui fait la grève de la faim et de la soif est déjà dans un état de santé très préoccupant!

Pour le CRACPE, France Arets

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.