” Abattu comme un animal ” et d’autres affrositées 18/09/2014

” Abattu comme un animal “
« Le matin du 15/09/2014, 10 policiers ont voulu venir chercher un Nigérian dans le centre fermé ‘Le Caricole .
Comme il refusait de les accompagner ils l’ont violemment frappé et traîné par terre. Ils l’ont menotté et il avait du sang sur son visage. Il a continué à crier. Les policiers lui ont mis un masque médical, puis l’un d’eux lui a fait une ‘piqûre ‘ avec un genre de “revolver” qu’il tenait à quelques mètres de distance. Le détenu s’est écroulé immédiatement, ne bougeait plus et a été porté dans le fourgon policier. » nous dit un témoin direct.
«  C’était affreux madame » nous  dit  un détenu,«  Ils l’ont abattu comme un animal »

« Expulsion en noir »
Le lendemain , toujours au Caricole, les matons sont venus chercher un homme pour « aller chez l’ assistante sociale » à 15 heures. Puis ils sont venus chercher ses affaires dans sa cellule. Il semble avoir été amené à l’aéroport pour sa 4 ème tentative d’expulsion. Cet homme était depuis plus de 4 mois en centre fermé. Il avait été déplacé de centre en centre (Bruges, 127bis, Caricole) suite à ces révoltes face aux traitements inhumains dans les centres. Il avait été prévenu de cette expulsion et avait introduit une demande d’asile qui devait suspendre cette expulsion mais….l’assistante sociale du centre n’avait pas introduit la demande d’asile aux autorités concernées!
« C’est une expulsion en noir » nous dit un de ses co-détenus.

Grève de la faim au centre fermé de Vottem :

Depuis plusieurs mois des grèves de la faim ou tentatives de grèves de la faim sont entamées très régulièrement collectivement ou individuellement. Actuellement plusieurs sont en grève de la faim dans ce centre.
Ils réclament la liberté et l’arrêt des expulsions.
L’un d’entre eux est à son 7ème jour de grève de la faim pour protester contre le durcissement des conditions de détention: Il est isolé dans l’aile sécurisée du centre de Vottem, sans aucun contact avec les autres détenus. Avec son avocat il dénonce ces enfermements inhumains et dégradants et il réclame la libération de tous. Un deuxième détenu en grève de la faim depuis 12 jours vient d’être placé ce 17/09 en isolement.

Mail d’un expulsé au Pakistan

Subject        I am going to be mintal
Message        I am R. N. I was in Vottem and 127 BIS for 5 months now I am not
mentally and physically fit I forget the things and I have too much health
problems I don’t know what I do where I go I loss every thing in Belgium my
health my family my every thing and there so many unjustice things happen to me
if you give me the time so I can tell you even you people will not believe that
what they did with me thanks you

Sujet :  je vais devenir fou
Message : Je suis R.N. J’étais à Vottem et au 127bis pendant 5 mois Maintenant je ne suis pas
en forme mentalement et physiquement  J’oublie les choses et j’ai trop de problèmes de santé
Je ne sais pas ce que je fait et où je vais  J’ai tout perdu en Belgique, ma santé ma famille
tous mes biens et il y a tant d’injustice dans les choses qui me sont arrivées
Si vous me donnez le temps pour que je puisse vous raconter, même vous vous ne croirez pas
ce qu’ils ont fait avec moi  Merci

SMS reçu:

“Merci pour votre soutien. Il faut aussi aller manifester devant les consulats à Bruxelles pour qu’ils ne donnent pas les laissez-passer car nous on refuse l’avion et après ils  frappent les gens mais pas devant les passagers. C’est inhumain!”

” Quelle ne fut pas ma colère il y a 2 minutes. Figure-toi que le Jacob (directeur du centre fermé de Vottem) est venu me faire du chantage: ou je signe le papier de ma déportation pour l’Algérie et je mets fin à ma grève de la faim, ou alors son administration se chargera de révoquer ma conditionnelle. Ma colère n’est pas retombée!”

“Il faut nous aider à sortir de là et mettre la pression contre les centres fermés”

Manifestations

Une manifestation a eu lieu ce 15/09/2014 ou  200 sans-papiers, toutes origines confondues, se sont rassemblés, venant des différentes occupations à Bruxelles. Ils réclament à grands cris une régularisation de tous, la fermeture des centres fermés et l’arrêt des expulsions.
Photos https://www.facebook.com/media/set/?set=a.535904626541145.1073741838.497839607014314&type=1

Afghans

A nouveau un Afghan de 19 ans faisant partie du mouvement des Afghans de l’église du Béguinage a été arrêté et enfermé au centre fermé 127 bis. Une manifestation devant l’Office des étrangers  a lieu  pour réclamer sa libération ce 17/09/2014 à 12h30  http://www.collectif-krasnyi.be/les-sans-papiers-afghans-du-beguinage-continuent-leur-mobilisation/

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.