Agitations et répressions dans les centres fermés belges 22/01/2013

Merksplas :

il y a 15 jours descente dans le centre fermé par la police anti émeute avec des chiens. Ils ont frappé et ont été très violents jusque dans la mosquée du centre. Certains prisonniers ont résisté : 6 ont été mis au cachot pendant 7 jours.
Les prisonniers ont envoyé trois réclamations sous forme de lettre commune à la direction : pas de réponses .

“On connait les lois”
“il va arriver quelques chose”
“c’est du racisme”

Vottem :
Ils sont 15 Guinéens à Vottem ce 23/01/. Un Guinéen a été menotté dès son arrivée et on lui a fait une piqûre de force.
“La peur règne.” Ils ne savent pas ce qui va arriver (charter?)

Les autres détenus sont révoltés : beaucoup d’automutilations, plusieurs tentatives de suicide. Un Tunisien s’est ouvert la gorge, les bras et le ventre il y a une semaine. Il a été amené et n’est plus revenu.

D’autres détenus sont plutôt résignés et acceptent un « retour volontaire sous escorte” : le nouveau mode de retour!

Un autre a subi une première tentative d’expulsion : il est resté de  9 h à 21h au commissariat de l’aéroport sans manger ni boire: ” on n’est pas à l’hôtel ici” lui ont dit les policiers

“Il y a des choses graves tous les jours”
“On va brûler tout”
“Si tu parles tu vas au cachot”
“il n’y a plus de lois pour nous”

127bis

Une dame qui a été libérée nous dit que c’est affreux, l’enfer au 127 bis mais elle n’ose pas en dire plus !

et dautres nouvelles: http://www.gettingthevoiceout.org/des-nouvelles-des-centres-janvier-2013/

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.