Arrestations en masse et nouvelles des centres fermés 26/05/2018

L’office remplit la centaine de places dans nos camps nommés centres fermés, places qui avaient été libérées à l’occasion des rafles annoncées à la gare du Nord et au parc Maximilien.
Suite à la mobilisation de la plateforme et aux fuites sur les interventions policières, l’Office des Etrangers a choisi de rafler les migrant.e.s plus discrètement sur leur trajet de migration. Plusieurs dizaines d’entre eux ( et ça continue à augmenter d’heure en heure!)ont été arrêtés ces dernières semaines et se retrouvent en centre fermé, d’autres ont été libérés après des heures passées en cellule et des violences assimilables à de la torture.

Ils ont rempli nos camps l’un après l’autre : le 23 mai c’est Vottem qui a été rempli, le 24 Merksplas et le 25 Bruges.

Lors de notre bilan précédent, 70 des 85 personnes enfermées dans nos camps avaient été libérées, que ce soit en Belgique ou dans un autre pays européen, après avoir subi un enfermement de parfois plusieurs mois. Beaucoup d’entre eux/elles ont repris leur route migratoire vers la Grande-Bretagne ou un autre pays européen après leur libération. http://www.gettingthevoiceout.org/les-hebergeur-se-s-leurs-invite-es-et-les-politiques-10052018/

Ce sera sans doute le cas pour les nouvelles personnes arrêtées.
A se demander à quoi servent ces rafles et ces emprisonnements. A décourager tous les demandeurs d’asiles et tout les sans-papiers, à faire monter les chiffres des «Illégaux» à expulser, à confirmer la politique de « voor een streng maar rechtvaardig migratiebeleid » («pour une politique de migration stricte mais juste»), dixit Theo Francken ?

Au centre fermé 127 bis, la situation reste explosive, des grèves de la faim ont commencé au début du mois de mai et semblent toujours en cours même si on a très peu d’informations suite à de fortes pressions faites sur les détenu.e.s pour ne pas avoir de contact avec l’extérieur. Certains détenus « récalcitrants » sont depuis un mois au cachot, d’autres sont en isolement médical. Un homme épileptique est dans un état très inquiétant.
http://www.gettingthevoiceout.org/crise-depilepsie-et-greve-de-la-faim-au-centre-ferme-127-bis-14052018/

Au centre Caricole, 5 détenus se sont évadés, l’un d’entre eux est qualifié d’islamiste par Theo Francken…
Pour rappel, un homme avait été enfermé pendant plusieurs mois au centre fermé de Vottem, suspecté d’être un terroriste. Il a finalement été libéré … Son interview ici http://www.gettingthevoiceout.org/temoignage-dun-grand-terroriste/

Non aux centres fermés, non aux camps pour migrants http://www.gettingthevoiceout.org/les-centres-fermes-nos-camps-pour-migrants/

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Politique migratoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.