Attention: Nouvelle déportation collective vers l’Albanie ce vendredi 30/01/2015

Après le vol collectif organisé le 17/12/2014, expulsant 38 Albanais , une nouvelle déportation collective est annoncée vers l’Albanie ce vendredi 30/01/2015

Théo Francken l’avait annoncé : il organise entre autres des expulsions collectives vers l’Albanie tous les mois. Pour mettre en oeuvre la déportation le plus efficacement possible, il s’est rendu à Tirana afin d’en discuter avec son collègue albanais.
Son message a été reçu 5 sur 5 :
http://www.sudinfo.be/1195470/article/2015-01-21/le-secretaire-d-etat-a-l-asile-et-a-la-migration-theo-francken-veut-rapatrier-le

https://www.n-va.be/persbericht/staatssecretaris-theo-francken-n-va-boekt-op-zijn-eerste-ontradingsmissie-naar-albanie

Mais pas d’inquiétude, les futurs déportés sont principalement des « criminels » , ceux qui ont dérangé l’ordre public pour diverses raisons… Ils ont été condamnés par nos tribunaux  et sont soumis à une deuxième peine : l’expulsion.

La double peine :

«  L’article 20 de la loi du 15 décembre 1980 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers permet d’expulser l’immigré qui aura gravement porté atteinte à l’ordre public. »
Cette mesure est ressentie par beaucoup comme une double peine et a, dans les années 2000, suscité des débats importants  et une campagne de sensibilisation et d’actions sur ce thème:

http://leboulet.collectifs.net/ccle/archive_mailman_ccle/ccle/2002-November/011513.html

Tous dehors

Connaissant les capacités de discernement de Théo Francken et de l’Office des étrangers, il est certain que toute personne ayant été condamnée un jour par nos tribunaux sera accusée d’ « une atteinte grave à l’ordre public », leur mot d’ordre restant « Tous dehors » !

Et peu importe ce que l’expulsé a construit chez nous depuis 10 ou 20 ans, peu importe s’il laisse derrière lui une femme, une mère, un père, des enfants, parfois des petits-enfants? L’Office et Francken balayent cela d’un revers de la main.

Sachant que l’ordre public désigne la tranquilité des plus nantis, et que “1ere, 2eme, 3eme génération nous sommes tous des doubles peines potentielles”, le temps est compté avant que la Belgique ait expulsé tous ses habitants!

Et pas d’inquiétudes financières :

Ces vols sont payés à 80 % par le Fonds Européen pour le retour, dixit Monsieur Francken.
Le fonds européen pour le retour (FR) étant l’un des quatre instruments financiers du programme général européen « Solidarité et gestion des flux migratoires »

http://www.standaard.be/cnt/dmf20141218_01435983

Ce contenu a été publié dans Expulsions collectives, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.