Au moins 19 Guinéens et une Sénégalaise expulsé-e-s

Encore une victoire totale pour les Sages de l’Office des Étrangers et leur Oracle irréfragable : une fois encore, la Loi et les Citoyens leur auront donné satisfecit, et nul renégat n’aura osé s’écarter de Leurs Voies Impénétrables pour contester leur Interprétation de la Grande Carte de la Misère, de l’Oppression et de la Corruption.

Au moins 19 Guinéens.ennes l’auront appris ce matin à leur dépens, qui ont été réveillés aux aurores par les Exécuteurs des Basses Œuvres diligents et confiants dans le sens de leur Mission, puis entraînés avec leurs hardes et leurs maigres possessions vers la Porte du Royaume, celle par laquelle on entre avec des papiers et du fric, ou bien on sort avec des menottes aux poignets, une escorte et des larmes plein les yeux. Justice est faite.

Pendant que les Élus rigolent encore de notre requête en vue de suspendre l’expulsion collective et d’ouvrir une enquête officielle sur les accusations de corruption des fonctionnaires et de l’Ambassade, pendant que les journalistes tournent et tournent et retournent en derviches improbables dans leur comité de rédaction la question de l’opportunité de mener leur propre investigation, pendant qu’une poignée d’associations jouaient leurs subsides en ciselant toujours plus finement le texte de leurs protestations par voie de presse, pendant que les Isolés comptaient les minutes et priaient d’autres Dieux que les nôtres, le temps ne suspendait pas son vol, mais le préparait minutieusement : minutage précis, effectifs, procédures, coordination. Efficacité. Sur quels autres thèmes a-t-on déjà vu Administration plus performante, aussi soucieuse de masquer irrégularités, dysfonctionnements, mauvaises pratiques et mauvaise publicité ?

Pendant ce temps, Amnesty International organisait une action symbolique autour de la Place du Luxembourg à Bruxelles (cf. http://www.whenyoudontexist.eu/sos-europe-european-parliament-must-stand-up-for-migrants-news/), une procession d’Hommes Debouts marchant derrière un bateau et figurant chacun un disparu en mer, une de ces Victimes inconscientes de la Loterie Aquatique tirée chaque jour par le Grand Conseil de Frontex(it) et ses Vassaux nationaux. Ambiance bon enfant, costumes et tailleurs sombres, sourires respectueux et salamalecs obséquieux étaient au rendez-vous dans ce quartier convivial et populaire, pour remettre, sous les regards étonnés des banquiers, fonctionnaires européens et lobbyistes de tous poils attablés pour le déjeuner sous un soleil de bonne augure, la Pétition de 71 000+ signatures à un Représentant du Parlement Européen, puis écouter religieusement la Voix des Peuples de Mère Europe répéter son engagement pour les droits des migrants, réaffirmer sans pouffer le modèle social comme socle historique de l’Europe, et souhaiter un assouplissement des conditions d’octroi de titres de séjour, sans remettre en cause le principe d’une immigration légale. Peu nombreuses étaient les voix pour scander “No Border, No Nation, Stop Deportation !”. Wrong Time, Wrong Place, Wrong People ? Pas un mot en tout cas de l’avion qui emportait, loin au-dessus de nos têtes benoîtes, les 28 Nobodies vers leur destin (funeste ?).

Nullement inquiets de cette micro-action insignifiante, les Sages ont usé de leur droit de réponse en déléguant une Porte-parole (sacrée) auprès de la RTBF, pour instruire les Ignorants (http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1817998&e=) : dans le cadre de la politique migratoire globale, il s’agit juste de réguler les flux, car l’on ne peut accueillir tout le monde, et vous êtes priés de le croire sur parole. D’ailleurs, la procédure est toujours respectée et les droit systématiquement garantis avant l’expulsion, y compris une visite médicale avant d’embarquer. Seuls les imbéciles et les incrédules par profession auraient pu croire que 18 grévistes de la faim qui n’ont rien absorbé de solide depuis 6 jours se seraient vu refuser la bénédiction du savant disciple d’Hippocrate mandaté tout exprès ! Tous reçus, comme à l’École des Fans ! Nous voilà bien rassurés, et notre confiance pour les Savants de l’Office encore renouvelée.

Ainsi s’achève un épisode de plus de ce Grand Livre d’Histoire que beaucoup d’entre nous ne lirons jamais à nos enfants. Comment les endormir avec un tel récit sordide, aussi bête à pleurer, si dramatique dans son inéluctabilité, écœurant dans l’image qu’elle renvoie de notre humanité perdue ? Comment raconter cette Histoire sans dire notre complicité, notre trahison collective, notre pendable lâcheté que de laisser au Pouvoir la responsabilité de prendre les décisions qui nous concernent TOUS ? Une bonne berceuse fera bien l’affaire…

Alors, à bientôt sûrement pour de nouvelles mésaventures…. Et en attendant, on peut toujours harceler les pouvoirs publics pour réclamer une enquête (comme suggéré dans les messages précédents), et demander que l’Ambassadeur belge en Guinée et au Sénégal s’enquière officiellement du sort réservé aux 28 Nobodies (dont nous avons une partie des identités).

[posté sur http://detention.theowlseyes.info/]

Ce contenu a été publié dans Contributions extérieures, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.