Avant le Steenrock le 5 mai : Répression et Résistance au Caricole et au centre fermé 127 bis!

Des détenus nous alertent :

29/04 : Un homme Irakien Kurde au centre fermé 127 bis a entamé une grève de la faim ce 29/04/2018. Il s’est enveloppé dans un drap blanc, a scotché sa bouche et tient un pancarte « LIBERTÉ »

29/04 :” Il l’ont isolé en surveillance, on le voit à travers les vitres et parfois ils ferment la porte, pour qu’on soit pas au courant. Depuis hier, il est avec un policier, »

30/04 : « il l’ont mis au cachot aujourd’hui »

Un autre homme est très malade : il a très mal au bassin, sait à peine se déplacer. Ces co détenus doivent l’aider dans ces déplacements. Il a été amené à l’hôpital ou ils lui ont fait des scanners la semaine passé, sans recevoir de résultats, sans voir un médecin ni à l’hopital, ni dans le centre.

01/05 :15 en grève de la faim dans aile 1. Ils ont scotché leur bouche.Police féderale et brigade criminelle dans le centre

02/05:L’irakien est sorti du cachot grâce à la pression de 15 camarades qui ont refusé de manger. Depuis on leur a dit à tous qu’il y a interdiction de faire la grève de la faim, sinon ils seront mis immédiatement au cachot

04/05 « On vient de m’appeler du 127 bis. La directrice vient d’annoncer à tous les détenus qu’il devront rester enfermé demain et qu’il ne pourront pas sortir et rester dans leur chambre jusqu’à la fin du Steenrock. Quelqu’un a demandé pourquoi et elle a répondu “Fin de la discussion” en menaçant les personnes qui se plaindraient de les enfermer en cellule d’isolement. »

« J’ai été visité Jiyed et j’ai vu Mounir au 127bis aujourd’huiIls parlent de faire la grève de la faim demain dans 2 ailes du centre afin de soutenir la manifestation .Ils savent qu’ils risquent le cachot mais ils n’en peuvent plus « …

« On nous a annoncé que on pourrait sortir entre 9 h 30 et 11h au préau, plutôt aue l’après midi pendant votre manifesttion »

Un homme reçoit ce jour un TICKET écrit à la main sans son nom à 15h : op 06/05 : vertrekuur 11h15 Zaventem Cotonou Aankomst 17 uur SN 285 . cet homme est Togolais

Un autre homme reçoit son ticket pour sa 4ème tentative d’expulsion vers RDC le 05/05/2018, l’assistante sociale lui demandant de signer un papier en nl. Il refuse…….

Nous rappelons que si nous sommes en mesure de vous transmettre ces informations ce n’est que grâce au système de téléphone que nous avons mis en place et qui permet aux détenus de nous avertir. Sans ce canal, déjà très compliqué car le personnel des centres plaçant les détenus en isolement leur retire le téléphone ce qui les empêche de communiquer vers l’extérieur. Pour quelle raison une force de l’ordre se rend-elle à l’intérieur et surveille-t-elle une gréviste de la faim? Quel est le message menaçant envoyé aux autres? “Taisez-vous, faites ce qu’on vous dit sinon ça va aller mal!”

Force est de constater par ailleurs que peu voire, pas de parlementaires ne se rendent sur place pour constater ce qui s’y passe (sauf pour le Steenrock devant un publique bien nombreux). Ne souhaitent-illes pas y consacrer du temps ou ne veulles illes pas voir?

Et que dire des journalistes qui trop rarement s’emparent du sujet? Pourtant les fais que nous relatons sont autant d’atteintes profondes aux droits humains fondamentaux!

NON AUX CENTRES FERMÉS Tous au Steenrock ce 05/05/ 2018!

Accueil

Ce contenu a été publié dans Expulsions en cours, Nouvelles des centres, Politique migratoire, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.