Bilan détention des exilé.e.s 10/05/2019

10/05/2019: Beaucoup d’arrestations cette semaine : Willebroek, Zeebruges, Tournai, Courtrai, Gare du Nord à Bruxelles…

Certain.e.s sont libéré.e.s après identification et la délivrance d’un OQT, d’autres sont maintenu.e.s en centre fermé.

Le but non avoué de ces arrestations et de ces mises en détention pendant quelques jours est d’identifier les migrant.e.s sur notre territoire, afin de préparer leurs dossiers pour une future expulsion en retrouvant dans le fichier Eurodac le pays où ils/elles ont déposé leurs empreintes, pays responsable de leur éventuelle demande d’asile, et d’appliquer la procédure Dublin lors d’arrestations ultérieures.

Maggie De Block a déjà appliqué à la lettre, lors de sa précédente législature, la procédure Dublin et reprend ce même rôle actuellement. On ne peut que constater que le nombre de retours Dublin est en nette progression ces 2 derniers mois.

Les promesses faites par certains assistants sociaux d’une libération plus que probable si ils/elles ne prennent pas d’avocats sont devenues systématiques dans certains centres et sont évidemment tout à fait fausses. Si certain.e.s sont en effet libéré.e.s sans l’intervention d’un avocat, d’autres sont maintenu.e.s parce que leur dossier est prêt pour organiser leur expulsion.

Nous n’insisterons jamais assez pour que les personnes arrêtées demandent l’intervention d’un avocat qui feront un recours à leur arrestation et leur enfermement. L’intervention d’un avocat ne modifiera en rien la durée de leur détention et pourra pour la majorité d’entre eux permettre leur libération.

Encouragez votre ami.e à demander l’intervention d’un avocat, tout en respectant in fine son choix.

Nous vous rappelons également les informations nécessaires dont nous avons besoin en cas d’arrestation d’un de vos invité.e.s : http://www.gettingthevoiceout.org/liberons-avis-aux-hebergeurs-ou-personnes-qui-ont-un-ami-e-qui-a-ete-arrete-e/

Ces informations (à envoyer à gettinthevoiceout@riseup.net) nous permettront de vous diriger vers un avocat et de mettre nos tableaux à jour afin de croiser les informations pour aider les hébergeurs.

Et n’oubliez pas aussi de nous prévenir si votre ami.e est libéré.e!

STOP DUBLIN

Nos chiffres MARS et AVRIL basés sur les informations venant des hébergeurs et d’avocats

MARS 2019
Arrêtés et libérés après quelques jours d’enfermement: Sans avocats 4 personnes, suite à recours au CCE par avocats 38 personnes

AVRIL 2019
Arrêtés et libérés après quelques jours d’enfermement: Sans avocats: 12 personnes, suite à recours au CCE par avocats 70 personnes

Retour DUBLIN MARS et AVRIL: 24 : Italie, France,Grèce, Suisse,Espagne,Norvège, Suède,Allemagne, France

Toujours en détention ce 12/05/2019:
Arrêtés en janvier 2019: 2
Arrêtés en février 2019: 4
Arrêtés en mars 2019: 2
Arrêtés en avril 2019: 20

Les référentes de la Plateforme citoyenne et gettinthevoiceout@riseup.net

 

Ce contenu a été publié dans Exilé.e.s en transit, Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.