Expulsé avec escorte vers l’Éthiopie dès la première tentative ce 23/10/2018

Expulsé avec escorte vers l’Éthiopie dès la première tentative ce 23/10/2018

M, Éthiopien, a été arrêté le 23 avril 2018 et enfermé au centre fermé de Merksplas. Il a fait une demande d’asile qui a été refusée.
Après avoir été détenu pendant 6 mois, il devait subir une première tentative d’expulsion ce 23 octobre vers l’Éthiopie. Il comptait bien refuser cette expulsion, comme prévu par les procédures habituelles.
Généralement, lors de la première tentative d’expulsion les détenu.e.s sont emmené.e.s à l’aéroport et ont la possibilité de refuser de partir. En pratique la police leur demande avec insistance si ils ou elles ne veulent quand même pas partir en leur annonçant que « la prochaine fois ce sera avec escorte et pas gai du tout » . Dans le cas d’un refus, ils ou elles seront ramené.e.s dans un centre (pas toujours dans celui d’où ils ou elles viennent afin de les éloigner de leurs ami.e.s ou connaissances (voir aussi http://www.gettingthevoiceout.org/comment-arreter-une-expulsion)

Ici l’Office des étrangers a décidé d’outrepasser cette règle : à l’aéroport, dès cette première tentative, M a été emmené dans une pièce isolée bras liés, yeux bandés et bouche baillonnée jusque dans l’avion (Ethiopian airlines), accompagné de quatre policiers (3 hommes et une femme). Il ne lui était pas possible de crier.
Après 4-5 heures de vol, les policiers l’ont délié. Arrivé à l’aéroport de Addis Abeba, il a filé parce qu’il avait peur d’être attendu et en danger.
Il demande qu’on l’aide sur place.
Ses copains dans les centres sont tous au courant. Ils sont terrorisés aussi.

Plusieurs autres Éthiopen.ne.s dans les centres fermés ont obtenu un laissez-passer de l’ambassade d’Éthiopie en vue de leur expulsion.

Pour multiplier les expulsions, entraver le travail des avocats et écraser le moral des détenu.e.s, l’OE ne respecte même plus ses propres règles. Face à cette nouvelle, choquante procédure, passons à l’action!

– Allons à l’aéroport dès la première tentative d’expulsion pour expliquer aux passagers du vol leurs droits et leur devoirs.
– Exigeons l’arrêt de ces expulsions.
– Faisons pression sur les compagnies aériennes pour qu’elles refusent de poursuivre ces collaborations meurtrières.
– Faisons pression sur l’ambassade d’Éthiopie pour leur demander d’arrêter de délivrer des laissez-passer.
Ambassade d’Éthiopie à Bruxelles
Avenue de Tervuren 64
1040 Bruxelles – Belgique
Tél. +32 2 771 32 94
Fax +32 2 771 49 14
info@ethiopianembassy.be

 

Stopdeportations

Ce contenu a été publié dans Expulsions en cours, Nouvelles des centres, Politique migratoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.