Expulsion à tout prix et en catimini!07/10/2013

Madame S, Togolaise a été expulsée en douce lors de sa troisième  tentative d’expulsion par l’office des étrangers ce 06 octobre pour éviter  toute mobilisation ou résistance!

Elle a été isolée le samedi 05/10  le soir vers 21h30 au centre fermé de Bruges où elle résidait depuis  plusieurs mois. Elle a réussi de justesse, le téléphone a été retiré à 22H,  à prévenir des contacts: elle  devait être mise sur le vol SN Airlines de 14h35 vers Abidjan, puis  Lomé.

Nous n’avions pas lancé d’appel car ce vol avait été annulé sur le  site de Brussels airport, ce que nous pensions naïvement être une bonne  nouvelle pour S.

L’office par contre a trouvé une autre  solution: Elle a été mise sur le vol vers Casablanca/ Air Maroc à 13 h  45, avec correspondance vers Lomé!

Le témoignage de cette dame  sur sa deuxième tentative d’expulsion violente avait été diffusé lors de  la journée de commémoration de Semira.
http://www.gettingthevoiceout.org/youre-going-to-break-her-neck-fr/

Une  plainte suite aux coups reçus lors de la deuxième tentative d’expulsion a  été déposée, ce qui devait suspendre l’expulsion le temps que la  demande soit traitée, mais l’office de la honte s’en fout et l’a expulsée  en catimini.

Une membre du CRACPE avait été arrêtée à l’aéroport, pendant deux heures lors de cette tentative d’expulsion.

Elle  avait organisé avec ses co-détenues une journée de commémoration pour  Semira dans le centre fermé de Bruges  http://www.gettingthevoiceout.org/commemoration-de-semira-au-centre-ferme-de-bruges/

L’histoire  de S. est singulière. Elle a épousé au Togo un ressortissant belge pour lequel elle a tout abandonné. Elle l’a  rejoint en Belgique il y a trois ans. Il l’a immédiatement rejetée de sa vie, et différentes procédures ont conduit au divorce. C’est ainsi que S. a  perdu son droit de séjour et a introduit une demande de régularisation, rejetée. Elle craignait très fort son expulsion vers le Togo, car elle y reviendrait comme une femme “répudiée”, ce qui n’est pas accepté socialement, particulièrement dans son milieu familial d’origine. S. est victime  de procédures discriminatoires à caractère sexiste en Belgique. Elle le sera aussi au Togo.

Elle nous envoie un SMS de Casablanca : “Je suis blessée mais ça va. Je me suis battue jusqu’au bout, c’est vrai… . Milles mercis, Merci pour votre engagement! Vous avez un combat très noble”

Ce contenu a été publié dans Expulsions en cours, Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Expulsion à tout prix et en catimini!07/10/2013

  1. Ping : Centres fermés et expulsions: Violence et Violence.... 14/10/2013 | Getting the Voice Out

Les commentaires sont fermés.