Expulsion collective vers l’Albanie ce 17/12/2014 et cinq nouvelles expulsions collectives annoncées par théo Francken

Depuis plusieurs jours, des Albanais sont amenés au centre fermé 127bis à Steenokkerzeel. Depuis ce mardi, les activités des détenus dans le centre sont suspendues suite à l’organisation d’une expulsion collective vers l’Albanie.
Ce 16/12, ils sont 40 enfermés au centre, certains depuis plusieurs jours, isolés au cachot. Des hommes et des femmes jeunes ou moins jeunes . Ils ont tenté l’aventure, ont eu envie de voyager, ont eu envie d’aller voir ailleurs, sont venus rendre visite à la famille, sont ici comme touristes.
Cependant, ils ont été attrapés en ville ou chez eux, d’autres ont été transférés de prisons du pays.
Depuis ils ont été escortés et expulsés.

Nombreux d’entre eux reviendront après cette expulsion car en réalité leur vie est ici. C’est bien ici qu’ils ont une famille , un travail, leurs attaches, une vie nettement plus confortable qu’en Albanie. Ils connaissent le chemin, connaissent les combines pour traverser les frontières. Au besoin, ils s’adresseront aux passeurs dont le « commerce » est des plus florissant, la demande étant très forte pour rejoindre nos pays .

Six vols pour des rapatriements collectifs sont déjà prévus pour les prochains mois, dixit Francken

http://www.demorgen.be/binnenland/francken-elke-maand-vliegtuig-met-criminele-illegalen-het-land-uit-a2156111/

http://www.demorgen.be/binnenland/illegale-criminelen-met-airbus-land-uit-a2156381/

Les Lois et les recours

Le 7 octobre 2013 l’AEDH s’oppose à la signature d’accords de réadmission de l’Union Européenne :
http://www.aedh.eu/plugins/fckeditor/userfiles/file/Communiqu%C3%A9s/R%C3%A9admission%20AEDH%20note%20d%27analyse%2010_2013%20FR.pdf

Le 23 octobre 2014, le Conseil d’État a jugé que l’Albanie n’avait pas sa place sur la liste de pays d’origine “sûrs” établie par la loi belge.

Et pourtant,
Theo Francken veut maintenir la procédure raccourcie pour les Balkans.
Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken, examine comment maintenir la procédure raccourcie pour les pays des Balkans, a-t-il fait savoir mercredi à l’agence Belga. “Nous prenons acte de l’arrêt du Conseil d’Etat et l’étudions. Nous examinerons comment maintenir les procédures raccourcies pour les Balkans”, a-t-il fait savoir sans plus de commentaires.

http://www.lalibre.be/actu/belgique/le-conseil-d-etat-retire-l-albanie-de-la-liste-des-pays-surs-5450f9803570a5ad0edef3e6

Pour un monde de migrations

Ce contenu a été publié dans Expulsions collectives, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.