Fouilles au centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel

 

Ce dimanche 14/05/2016,  subitement, vers 13 heures, les gardiens du centre fermé 127 bis décident d’effectuer une fouille générale dans l’aile 1 :

Tous les détenus doivent se rassembler dans la salle commune. Ils sont appelés un par un par leur numéro et séparés du groupe pour être soumis à une fouille corporelle complète, tandis que d’autres matons fouillent toutes les chambres, vident les casiers, retournent les matelas.

Un des détenus nous explique que ces fouilles sont très fréquentes et effectuées sur ordre de la direction qui explique la raison de ces fouilles. 

Ce jour pas de direction, pas de motifs soulevés et d’après certains détenus un comportement raciste et sans aucun respect.

Les détenus, au moment de l’intervention  de ce dimanche, étaient très énervés et appelaient à un soutien de l’extérieur.

Actuellement, à notre connaissance, 4 détenus hommes sont en grève de la faim depuis plus de 15 jours. Un autre détenu a débuté une grève de la faim il y a 3 jours, réclamant sa libération. Il vit chez nous depuis 6 ans , est marié et  ne voit aucune raison valable pour justifier son enfermement.

Dans l’aile des femmes, il y a toujours 2 femmes en grève de la faim et dont une dans un état très préoccupant.Une dame au centre nous dit “elle va mourir cette dame, si on ne fait rien”

Une majorité des détenus ne comprennent pas leur enfermement, n’ayant reçu aucune explication, et sont pour certains enfermés depuis plus de 8 mois .

Ces fouilles font partie des stratégies d’intimidation et de répression caractéristiques de tous les milieux carcéraux, afin de continuellement faire sentir que ce sont eux qui détiennent le pouvoir total sur les détenus et leurs agissements,  que les matons sont là pour les mater !

Appel à soutien et solidarité aux prisonniers

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.