Grève de la faim au centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel 19/04

 Dix huit Guinéen-ne-s ont entamé une grève de la faim depuis deux jours au centre fermé 127bis. Ils/elles ont été rejoint par un nombre inconnu d’autres prisonnier-ère-s en solidarité.

Depuis quelques mois, plusieurs dizaines de Guinéen-ne-s ont été arrêté-e-s et enfermé-e-s en vu d’une expulsion, dans les centres fermés belges. Ceci dans la cadre d’un accord entre la Guinée et la Belgique lors d’une visite en Guinée de Monsieur Roosemont, directeur de l’Office des Etrangers en 2012, où ce dernier a déclaré que 10.000 Guinéen-ne-s résidant en Belgique seraient expulsé-e-s.

La situation actuelle en Guinée est très instable. La dernière manifestation de ce 18 avril de l’opposition, fut durement réprimés, faisant des dizaines d’arrestations et de blessés.

 Ici, les Guinéen-ne-s enfermé-e-s , dont la majorité sont des opposant-e-s au régime d’Alpha Condé, protestent par une grève de la faim contre les mesures d’arrestations, d’enfermements et d’expulsions vers un pays où ils risquent la prison, la torture ou leur disparition. Plusieurs Guinéen-ne-s ont déjà été expulsé-e-s ces derniers jours. Leurs compatriotes n’ont plus de nouvelles d’eux/elles et s’imaginent le pire.

Les grévistes de la faim du centre fermé de Steenokkerzeel (127bis) disent que c’est leur seul moyen de manifester et qu’ils n’ont pas d’autres choix.

Ils demandent une solidarité de l’extérieur pour les soutenir dans leur action

Ce contenu a été publié dans Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Grève de la faim au centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel 19/04

  1. Ping : Grève de la faim au centre fermé ...

Les commentaires sont fermés.