Grève de la faim au centre fermé de Vottem

Grève de la faim au centre fermé de Vottem

26/04/2017 : Dans une aile du centre 2 détenus pakistanais sont en grève de la faim et de la soif depuis 5 jours. Ils refusent d’être expulsés car ils sont en danger au Pakistan. Ils ont commencé la grève de la faim et de la soif après avoir appris  qu’un vol était réservé pour eux. Ils nous demandent de parler de cela, de l’insécurité dans leur pays, et pour l’un des deux d’attaches de longue date en Belgique.

Dans une autre aile du centre, 2 autres détenus sont en grève de la faim depuis 15 jours.

Beaucoup de détenus sont solidaires avec leur action et les soutiennent.

Ils protestent contre
-la détention longue (jusqu’à 8 mois), et pour certains qui veulent retourner dans leur pays, leur maintien en détention pendant des mois!
-le racisme et la maltraitance dans le centre. « Nous ne sommes pas des bêtes », «  Dés que tu fais une remarque on te menace de cachot », «  Le médecin nous laisse crever. »
-les arrestations illégales : “Nous sommes légaux, PAS illégaux. C’est quoi ça ?  Ils m’ont retiré ma carte car je n’avais plus de domicile, d’autres parce qu’ils ont fait de la prison, MAIS nous SOMMES légaux! Moi je vis ici depuis 16 ans et j’ai 2 enfants. Francken (sécretaire d’état à la migration) sort de son chapeau des nouveaux sans papiers! ”

« Là c’est trop Madame, on n’en peut plus »

Ils demandent de parler à un journaliste!

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.