Audio : Ils veulent que vous mouriez (FR)

12/02/2015

Monsieur A est Camerounais. Il est depuis 5 ans en Belgique. Il est gravement malade et a subi deux importantes opérations à la gorge. Il a encore du mal à parler. L’ office veut le renvoyer en Espagne. (Dublin).http://regularisation.canalblog.com/archives/2015/02/08/31490223.html

Il a subi une deuxième tentative d’expulsion ce 9 février 2015. Il a à nouveau refusé cette expulsion et a été battu par la police à l’aéroport.

Audio témoignage ici

Voici la transcription de l’interview de Monsieur A de ce 12/02/2015.

Maintenant, comment ça se passe au centre Caricole avec le médecin?

Quand je suis arrivé au Caricole, j’avais une carte  médicale qui prouve que j’ai été opéré et hospitalisé. J’ai tous les papiers, les preuves, j’ai montré ça au Caricole, je leur ai dit que je suis invalide, que normalement je ne dois pas être ici parce que j’ai eu une opération. Ils n’ont pas pris ça en considération, on m’a toujours laissé ici, et quand on a essayé de m’envoyer en Espagne j’ai résisté. Les policiers m’ont tapé, ils m’ont bien tapé, piétiné le cou, piétiné ma tête, et ma poitrine, là où j’ai été opéré. On m’a fait retourner au centre Caricole. Aucun médecin n’a pris soin de moi. Le jour suivant [10/02/2015], j’ai demandé à voir un médecin, j’ai consulté un médecin, je lui ai tout raconté, comment on m’a tapé à l’aéroport. Le médecin ne m’a rien donné comme médicament et je suis toujours avec les douleurs. Du coup,depuis lundi, je n’ai même pas mangé parce que j’avais des douleurs. Aujourd’hui aussi j’ai essayé de manger mais ce matin j’avais trop mal et je n’ai pas mangé. Depuis lundi qu’on m’a tapé ce n’est qu’hier que le médecin m’a prescrit les antidouleurs . Je suis ici [en Belgique] depuis cinq ans, je suis mon traitement ici, j’ai été opéré deux fois, je ne connais rien de l’Espagne, pourquoi ils veulent m’emmener en Espagne? Si ils me tabassent pour m’emmener en Espagne, ça veut dire que si j’arrive en Espagne, peut-être qu’ils ont déjà arrangé avec des gens là-bas pour me tuer? Je ne sais pas.

Tu vois aussi une assistante sociale dans le centre?

J’ai demandé à voir une assistante sociale hier, je ne l’ai pas vue. L’assistante sociale n’est pas passée pour voir la situation, comment ça c’était passé avec moi depuis que je suis retourné à l’aéroport. Quand je suis arrivé dans le centre on m’a dit si vous avez un problème, si vous êtes malade, tout ça, venez. Elle n’est pas passée depuis que je suis parti à l’aéroport. J’ai demandé hier pour la rencontrer, je n’ai pas pu.

Est-ce que tu as parlé avec le médecin du fait que tu veux que quelqu’un de l’extérieur vienne te consulter?

Ils ont refusé. Il y a des gens qui disent que vous êtes guéri, vous pouvez retourner, or c’est faux!. Si on peut te taper et après trois jours il n’y a personne qui vous consulte ça veut dire que normalement ils veulent que vous mouriez. Ça fait combien de jours qu’on m’a tapé à l’aéroport, que j’ai expliqué au médecin, on ne m’a rien donné comme médicaments. On ne m’a rien donné, ça veut dire qu’ils s’en foutent, ils s’en foutent! Je souffre tellement…

Ce contenu a été publié dans Récits de luttes, Témoignages audio, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.