J’ai 4 enfants belges

29/05/12 Témoignage d’un homme tunisien qui vient de se faire expulser vers la Tunisie. Sa compagne et deux de ses enfants sont allés le voir là-bas pour le soutenir. 

Écouter le témoignage :

J’ai 4 enfants belges

Fichier à télécharger (clic droit – enregistrer sous)

J’ai quatre enfants de nationalité belge, ça fait une quinzaine d’années que je vis en  Belgique, et les quatre enfants portent mon nom. Il y en a qui sont placés mais qui viennent chez moi. Il y en a deux de ma copine actuelle qui vivent avec moi, ils sont à sa charge, moi aussi je suis à sa charge en attente de ma régularisation de séjour.

Ils viennent, ils m’arrêtent.  J’ai parlé avec l’avocat qui m’a dit que le premier avion je pouvais le refuser etc.

Ils sont venus à trois, d’abord pour me transférer de Vottem.  J’ai fait une grève la faim, ils m’ont dit que j’allais aller à l’hôpital parce que j’avais un problème de reins. Ils  m’ont ramené à Merksplas, on a dormi là. Le matin ils sont venus à trois, ils m’ont directement emballé avec des trucs. Moi j’étais dans l’avion. Je voulais parler au pilote.

Je vais envoyer des photos pour montrer comment il est mon visage, comment je suis arrivé en Tunisie. Ils m’ont abîmé le visage. Ils ne me laissent pas parler. J’ai de l’asthme, j’ai presque failli mourir.

J’ai dit “écoutez monsieur, lâchez moi, je ne parle pas”. Il m’a dit “crève sale chien!” Ils m’ont fait faire escale en Italie, d’Italie en Tunisie. Maintenant je me trouve ici, je ne sais même pas comment ça se fait, qu’est-ce que je dois faire, je vais devenir fou avec mes enfants qui sont là bas. Ma femme est venue avec mes deux filles, mais pour mes grands enfants, comment je vais faire moi?

L’avocat ne répond pas quand je l’appelle.

Ceux de Vottem ont dit on va à l’hôpital et une fois là-bas ils m’ont mis au cachot et puis ils m’ont dit demain à 3 heures du matin vous avez l’avion.

J’ai dit de toute façon je refuse. J’ai des enfants et tout. Avant qu’ils me ramènent, l’avocat m’avait dit que vu que j’ai quatre enfants c’est impossible qu’ils m’amènent à l’avion, c’est impossible qu’ils me donnent un laissez passer, il m’a aussi dit que je pouvais refuser, que l’ambassade ne me laisserait pas passer parce que je suis parent de quatre enfants belges, etc. Et même si ça arrive, on va passer au tribunal.

J’aurais dû passer au tribunal hier ou avant-hier pour mise en libération immédiate, mais je ne suis pas passé … Je n’ai rien compris, je suis comme un fou moi en Tunisie. J’ai  un garçon de 8 ans et un autre de 6  ans, je suis fort attaché à mes enfants. Du jour au lendemain je me retrouve ici, comme un chien, ils me ramènent ici avec juste des slaches, des trucs.

Lui il a des gants en cuir, comme des gants de travailleur, il me tenait la bouche, il m’a gercé le visage avec ça, on dirait que j’ai le visage tout brûlé. Ils m’ont mis un genre de filet, attaché par derrière et devant,  comme des bêtes qui pèsent 500kg, les trois ensemble ils étaient sur moi. J’ai de l’asthme, j’ai failli mourir!

Il y avait des gens dans l’avion. Ils ne m’ont pas laissé crier. Les gens sont montés, ils m’ont mis derrière, il y avait trois sièges vides. Ils se sont assis à côté de moi, un à droite, un à gauche, et un devant. Quand j’ai commencé à parler ils m’ont sauté  dessus, ils ne m’ont pas laisser bouger. Là j’ai mal partout, j’ai des bleus partout.

Je ne respire pas, je ne peux pas parler, laissez-moi parler j’ai besoin de parler, je ne fais rien je suis attaché, c’est le premier avion, j’ai le droit de le refuser!

Je me suis fait enfermer pas mal de fois, jamais d’avion…chaque fois je fais recours après recours chaque fois on entre un dossier de régularisation. Dernièrement ils m’ont dit  “voilà monsieur vous n’avez pas d’attaches sur le territoire belge”. Mais il faut faire quoi? J’ai quatre enfants en Belgique, je dois acheter un chien en Belgique pour avoir des attaches sur le territoire belge?

Par rapport à un autre papier un jour, ils me l’ont renvoyé, voilà monsieur, on s’excuse il y a une erreur qui est intervenue dans votre dossier, prochainement vous allez avoir votre document. Après ils viennent me chercher à la maison, Ils m’ont dit “viens avec nous 1/2 heure au commissariat”, du commissariat je me trouve ici en Tunisie.

Ca va faire une semaine que je suis ici en Tunisie…

Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.