Les portes de l’Office des étrangers, frontière virtuelle de la Belgique…: filtrage, fichage, mise en détention et expulsions

Ils sont des milliers à se présenter à l’Office des Étrangers à Bruxelles espérant obtenir l’asile dans notre pays ces derniers mois. Ils sont visibles, les médias en parlent quotidiennement. Et comme à toutes les frontières de l’espace Schengen le filtrage bat son plein, filtrage basé sur les décisions et les déclarations de l’homme tout puissant: leSécrétaire d’Etat Théo Francken

.Nouveauté de la semaine :Francken adresse aux Afghans une lettre de dissuasion de demander l’asile en Belgique.Cette foisci Theo a choisi comme cible les Afghans puisqu’ils sont majoritaires à leur porte actuellement et qu’il veut désengorger l’accueil! Il y a 2 mois c’étaient les Irakiens. Et après…?http://www.gettingthevoiceout.org/deportation-collectives-de-78-irakiens-vers-bagdad/

Actuellement il y a des dizaines d’Afghans enfermés dans les centres fermés, pour certains en attente de leur interview au CGRA, pour d’autres en attente de leurs expulsions dans le cadre de Dublin vers parfois des pays dont le traitement de demandes d’asile pose question. Communiqué CRER/MRAX: http://regularisation.canalblog.com/archives/2015/11/28/32992570.html

Ceci n’est pas une politique typiquement belge mais une politique d’exclusion généralisée à toutes les frontières de l’espace Schengen, les stratégies de chaque pays étant différentes, stratégies toujours accompagnées de grandes déclarations officielles des politiques. Par exemple actuellement à la frontière de la Macédoine seules les Irakiens, les Afghans et les Syriens peuvent passer ! Les autres (beaucoup d’Iraniens)sont parqués le long des frontières et entament des actions de protestation (grève de la faim…..) http://bordermonitoring.eu/

Les Etats croient devoir se « protéger » d’une « invasion », utilisant la répression, l’enfermement et l’expulsion. L’Europe ne veut plus de réfugiés.

Frontières après frontières, nationalités après nationalités, le “flux” est interrompu avec répression. La diabolique Europe ferme ses portes.

C’est à ça que servent les frontières et les états: ficher, réprimer, et expulser les “indésirables”

Voici le discours craché à la figure des afghans, après des milliers de kilomètres de route:
« Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), a rédigé une lettre pour dissuader les ressortissants afghans de demander l’asile en Belgique, indique jeudi le quotidien Le Soir. Début octobre, M.Francken avait adressé un courrier similaire aux Irakiens. »http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/francken-veut-dissuader-les-afghans-de-demander-l-asile-en-belgique-5656997c3570ca6ff9318ab7#.VlafHtc5Bxs.twitter
Et il nous rajoute sur la page facebook du ministère de ne plus prendre de décision d’asile pour les MENA et la menace de retour forcé !“The Belgian government decided to stop taking asylum decisions for Afghans claiming to be non- accompanied minors, unless certain conditions are fulfilled.”« A rejection of your asylumclaim will result in an order to leave the country within 30 days. If you don’t leave voluntarily, then Belgium will return you by forceto Kabul. »https://www.facebook.com/Belgianimmigrationoffice/posts/569690526512391
En revanche voici ce qui sort pour les voyageurs européens:« Durant l’été 2015,la guerre a de nouveau éclaté pour de bon en Afghanistan. Des dizaines d’attentats-suicide ont eu lieu à Kaboul, souvent dirigés vers des convois à destination de l’aéroport, des bâtiments officiels, des hôtels et autres cibles occidentales. Outre la prise temporaire de la ville de Kunduz par les Talibans fin septembre 2015, on a relevé des attaques et des attentats dans les provinces de Faryab, Sar-e-Pal, Badakhshan, Baghlan et Jowzjan dans le nord del’Afghanistan, ainsi que dans les provinces de Nangarhar (où l’Etat Islamique est également présent) et Kunar dans l’est,dans la province de Wardak dans le centre, dans la province de Ghazni(sud-est) et la province de Helmand (sud). Cette liste n’est pas exhaustive. Seul l’ouest du pays semble quelque peu épargné. »http://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/asie/afghanistan/ra_afghanistan.jsp
Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.