Les vases communicants. Bilan…15/07/2018

Pour 10 qui passent en Grande Bretagne, pour 10 qui sont chopé.e.s et enfermé.e.s par l’office des étrangers, 20 autres arrivent à la gare du nord. Ce sont les vases communicants ! C’est la loi de l’offre et de la demande dans ce monde capitaliste.

La gare du Nord est devenue le point de passage obligé sur leur route migratoire, pour retrouver leur communauté, pour participer à cette aventure de migration, pour trouver un moyen de passage, pour trouver un petit boulot, pour manger à sa faim , pour trouver un abri pour la nuit……

De décembre 2017 à mai 2018 ( 5 mois) nous avions reçu 80 signalements de personnes enfermées : http://www.gettingthevoiceout.org/les-hebergeur-se-s-leurs-invite-es-et-les-politiques-10052018/

Depuis le 15 mai jusqu’au 15 juillet ( 2 mois) on fait mieux :
Total des détentions signalées du 15 mai au 15 juillet : 98
Cette augmentation est dans doute due à la collaboration des hébergeur.se.s et de gettingthevoiceout, mais aussi à la chasse aux migrant.e.s qui va crescendo.
Des détenu.e.s témoignent de rafles dans tout le pays, principalement sur les parkings, dans les ports et dans les gares.

Liste non exhaustive des différentes rafles :

26/04 Waremme , 03/05 Gare du Nord , 03/05 Gent , 10/05 Gare du Nord , 16/05 Gare du Nord , 16/05 Wetteren, 22/05 Thieu, 22/05 St Ghislain , 23/05 Asse, 27/05 Gare du Nord , 31/05 Zeebruges 17 arrestation , 31/05 Thieu, 04/06 Gare du Nord, 13/06 gare du Nord

Les nationalités choisies par l’office pour les mises en détention sont les nationalités soudanaise, érythréenne,éthiopienne,irakienne,libyenne,syrienne,égyptienne…

Au moins 49 sur les 98 de ces personnes détenues ont retrouvé la liberté en Belgique ou dans un pays européen.

23 d’entre eux.elles ont été libéré.e.s , après plusieurs semaines d’enfermement (jusqu’à 12 semaines)
26 autres ont été déportées vers leurs pays Dublin. La grande majorité d’entre eux.elles ont rejoint la Belgique et leurs familles d’accueil ou le parc Maximilien dans les jours qui suivent.
Renvoi Dublin : Danemark 1, Roumanie 1, Suisse 6, Pays-Bas 2, France 4, Allemagne 7, Italie 4, Norvège 1

Ces chiffres démontrent, faut-il le rappeler, l’aberration du Règlement Dublin dont le coût énorme (raffles, incarcération en centre fermé, rapatriement…) est supporté par la collectivité pour une efficacité nulle.

35 sont toujours détenu.e.s, pour certain.e.s depuis plus de 3 mois et les visites continuent à être assurées par leurs hébergeur.se.s
14 familles n’ont plus donnée de nouvelles de leurs protégé.e.s, probablement parce que libéré.e.s ou expulsé.e.s vers un pays Dublin.

Sans oublier les sans papier.e.s arrêté.e.s à leur domicile, sur les transports publics, à l’office des étrangers, les voyageur.se.s arrêtés dans les aéroports pour des raisons administratives et considéré.e.s comme « non admissibles » et les demandeurs d’asile de plus en plus fréquemment détenu.e.s dans le centre fermé Caricole.

Parole d’un détenu au 127 bis ce 14/07/2018 :
« Il y a surpopulation dans les ailes réservées aux hommes. Beaucoup d’arrivées depuis 2 semaines et de nombreuses personnes arrêtées lors d’une convocation à l’OE.
Certains étaient dans des centres ouverts et n’ont reçu aucune information sur les raisons de leur arrestation. »

Depuis que le monde tourne il y a des migrations.
Plus il y aura d’obstacles, de barrières, de militaires, plus l’Europe semblera attrayante.

OUVRONS LES FRONTIÈRES

Ce contenu a été publié dans Expulsions en cours, Nouvelles des centres, Politique migratoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.