Libération : appartenance sociale comme critère essentiel

03/12/2017 “Arrestations dans les aéroports belges: pour chaque professeur libéré, des dizaines de personnes maintenues et expulsées”

Un professeur marocain a été arrêté à l’aéroport de Charleroi ce 01/12/2017, transféré au centre fermé Caricole et libéré le 3/12, suite à des pressions académiques et médiatiques importantes.

Nous sommes bien contents pour cette personnalité académique, mais des questions se posent :

Les arrestations aux frontières surtout aux aéroports, sont devenues pour les personnes en première ligne récoltant les appels à l’aide, extrêmement banales. La majorité des personnes arrêtées aux aéroports ne bénéficient pas de soutiens locaux, ni de moyens financiers pour se trouver un bon avocat. Elles sont rapatriées illico presto ou restent enfermées pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois dans les centres fermés où elles sont hors circuit à la merci des agissements du personnel de ces centres.

Un exemple parmi d’autres :

Un homme en possession d’une carte de résidence en France valable jusque 2021 a été, comme notre professeur, arrêté le 13/11/2017 à l’aéroport de Charleroi. Ce Monsieur, habitant à Lille, avait pris l’avion pour le Maroc à Charleroi. Au Maroc il a été refusé car son passeport n’était pas « biométrique » et refoulé vers Charleroi. À Charleroi, la police l’attendait et l’a arrêté et emmené en centre fermé, mettant son permis de séjour en France en question !

Trois semaines plus tard, ce Monsieur est toujours incarcéré au centre fermé, a reçu un avis de licenciement de son employeur à Lille et ne sait pas comment continuer à payer le loyer de son logement. Il est désespéré.

Si ce Monsieur avait pu bénéficier d’un large soutien, s’il avait été « professeur », s’il avait pu se payer un avocat de renommée, il aurait pu être libéré très rapidement. Mais, comme lui, beaucoup d’autres subissent ce traitement!

Partagez l’info: si vous êtes originaire de certains pays atterrir ou faire escale dans les aéroports belges peut vous faire passer par la case “centre fermé”.

Témoignages d’un ex détenu
http://www.gettingthevoiceout.org/je-ne-mettrai-plus-jamais-un-pied-sur-votre-territoire/

Article toujours d’actualité :
L’Office des étrangers: le gendarme/garde-frontière de l’Europe ?
http://www.gettingthevoiceout.org/loffice-des-etrangers-le-gendarmegarde-frontiere-de-leurope/

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Politique migratoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.