« Liberté de circulation et d’installation pour TOU(TE)S » ?????????

24/01/2018 : De nombreuses rafles ont été organisées ces dernières semaines, sur les parkings et gares dans tout le pays. Beaucoup de migrant(e)s sont libéré(e)s avec un OQT, d’autres moins nombreux sont emmené(e)s en centre fermé (dont des mineurs). Ils sont sélectionnés par nationalité. Le top 1 actuellement choisi par l’Office des étrangers, ce sont les Soudanai(se)s, les Éthiopien(ne)s et les Érythréen(e)s.

Pour les Soudanais, Francken, restant fidèle à ses convictions antérieures et persuadé que ce sont eux et rien qu’eux qui polluent jour et nuit la gare du Nord et le parc Maximilien à Bruxelles, a déclaré qu’il continuerait à les arrêter pour les renvoyer « dans un pays qui les expulse vers le Soudan ».

Si des Éthiopiens font partie des cibles de l’Office, c’est très probablement en rapport avec un accord que l’Union européenne est en train de négocier avec le gouvernement éthiopien. Ces négociations ont débuté il y a quelques années déjà, selon la logique bien rôdée “plus d’aide au développement en échange de plus de collaboration en matière de rapatriements et de contrôles migratoires”. En décembre 2017, le projet de l’accord a été divulgué (voir article https://martinplaut.wordpress.com/2017/12/06/leaked-european-union-document-outlines-procedure-to-expel-ethiopians/)

Encore une fois, il ne s’agit pas d’un véritable accord de réadmission, qui devrait être approuvé par le Parlement européen, mais d’autre chose (dans ce cas-ci on parle de “procédures d’admission”) – très pratique pour éviter tout débat…

Cet accord prévoit notamment des missions de fonctionnaires des services secrets éthiopiens dans les Etats membres de l’UE, chargés d’identifier les personnes à rapatrier. Cela vous rappelle quelque chose?

Interviewé par le site EuObserver, l’ambassadeur éthiopien auprès de l’UE a récemment confirmé ces informations: https://euobserver.com/migration/140614

On ne sait pas encore quand sera signé ce document mais on se doute bien que l’UE a hâte de boucler l’accord – avec les conséquences qu’on peut imaginer pour les Ethiopiens actuellement détenus en centre fermé et pour ceux qui seront arrêtés à l’avenir…

Merci aux hébergeu(se)rs : Vous étiez plus de 10 à visiter ce dimanche en covoiturage vos invités au centre fermé de Merksplas. Continuez à soutenir vos invité(e)s, continuez à les soutenir dans les centres fermés, continuez à les suivre jusqu’au bout de leur chemin.

Vous participez avec vos actions à ce combat contre les politiques d’asile et de migrations restrictives, liberticides, morbides et inhumaines européennes et belges.

Soutien aux luttes et occupations des sans-papiers dans tout le pays.

C’est grâce aux luttes individuelles et globales que nous imposerons ce beau principe de « liberté de circulation et d’installation pour TOU(TE)S ».

NOBORDER, STOPDEPORTATION!!!!!!

Éthiopie
http://statewatch.org/news/2016/mar/eu-com-eeas-readmission-ethiopia-7205-16.pdf
https://martinplaut.wordpress.com/2017/12/06/leaked-european-union-document-outlines-procedure-to-expel-ethiopians/
https://www.taz.de/!5477240/
https://euobserver.com/migration/140614

Ce contenu a été publié dans Politique migratoire, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.