Massacré par l”escorte lors de sa tentative d’expulsion. Sa question: “Qui sont les criminels?” Update

Update 15/01/2017: S est en grève de la faim et a besoin d’aide!

NOUS CHERCHONS URGEMMENT UN MÉDECIN POUR S DÉTENU EN GRÈVE DE LA FAIM DANS LE CENTRE FERMÉ DE MERKSPLAS

Après avoir subi une tentative d’expulsion violente le 9 janvier, S. a entamé une grève de la faim vendredi dernier. Nous cherchons un médecin qui pourrait lui rendre visite au plus vite au centre fermé de Merksplas.Appel urgent à diffuser!Merci de nous contacter à l’adresse crer.info@gmail.com

—————————————————————————————————————————

10/01/2017: S. vit depuis dix ans en Belgique. Il tente de se régulariser depuis son arrivée, sans succès, bien qu’ayant travaillé “et respecté les lois, je n’ai jamais volé, même pour manger”. Certain.e.s d’entre vous l’ont peut-être rencontré: pendant qu’il état détenu au 127 bis, à l’automne 2017, il est entré en contact avec des militant.e.s suite à un rassemblement de soutien devant le centre. Quelques jours après il a été libéré et a voulu participer à une rencontre sur les centres fermés pour apporter son témoignage – sur son histoire mais également sur celle des personnes qu’il avait rencontrées en détention – des jeunes isolés, des pères de famille, des couples séparés…

Il a ensuite participé à une manifestation contre les expulsions au Soudan et a hébergé un ancien co-détenu soudanais qui venait d’être libéré après trois mois de détention: “Il a passé une nuit chez moi puis est parti en France”.

Fin octobre, la police débarque chez lui pour l’arrêter. Retour à la case centre fermé, cette fois-ci à Merksplas.

Ce mardi 9 janvier S. a subi une tentative d’expulsion très violente à laquelle il a malgré tout résisté. Les passagers du vol ont réagi et le commandant a exigé que S. soit débarqué. Les agents ont recommencé à le tabasser dans le centre. “Je connaissais l’un deux, celui qui frappait le plus, je lui ai demandé de ne pas me frapper aux pieds parce que j’ai déjà un pied cassé, mais il l’a fait quand même, tandis que les autres regardaient… Qui sont les criminels?”.

Ses co-détenus confirment. S est aussi blessé à la main, à l’oeil et au crâne.

« Il ne connait personne au Bengladesh, cela fait des années qu’il est en Belgique »
« Nous sommes les mains liées. Nous ne pouvons rien faire »
« Faites quelque chose pour lui s.v.p. »
« Il faut un médecin »

Si vous connaissez un médecin qui pourrait se rendre rapidament à Merksplas pour le visiter, contactez-nous en MP ou à l’adresse crer.info@gmail.com

Ce contenu a été publié dans Expulsions en cours, Nouvelles des centres, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Massacré par l”escorte lors de sa tentative d’expulsion. Sa question: “Qui sont les criminels?” Update

  1. Ping : ALERTE - SAHA Subira une nouvelle tentative d'expulsion vers le Bangladesh ce MERCREDI | Getting the Voice Out

Les commentaires sont fermés.