Maximilien: Grève de la faim au 127 bis et « Appel d’air » 15/09/2017: Update

Update 19/09/2017: de 2 témoignages différents dans les centres fermés:

“La délégation venant du Soudan est venue, ils ont dit qu’il fallait retourner. ils proposent 1000 euros par personne pour qu’on reparte au Soudan”

—————————————————————————————————————————-

Update 17/09/2017: Les personnes arrêtées par les policiers présents quotidiennement ces dernières semaines au parc Maximilien, aux alentours et dans la gare du Nord sont toujours très nombreuses dans les centres fermés. Les repérer et les contacter reste très compliqué. C’est grâce à des co-détenus qu’on arrive parfois à avoir quelques noms et à mettre ces personnes en contact avec un avocat. Dans certains centres le personnel leur dit qu’elles n’ont pas « droit » à un avocat, pas « droit » à un  téléphone.
Quelques-unes ont été libérées suite à un recours en extrême urgence, d’autres auraient déjà été renvoyées vers les pays où avaient été prises leurs empreintes, mais beaucoup sont laissées sans aucune information, sans avocat et sans contacts avec l’extérieur.
Nous avions été informés de la présence de deux mineurs au centre fermé 127bis. Le Délégué aux droits de l’enfant s’est rendu ce dimanche matin (17/9) au centre pour essayer de rencontrer l’un d’eux. La personne à l’accueil a d’abord nié la présence de ce jeune, qui était pourtant bien là, puis a interdit au Délégué de rentrer pour des raisons « administratives ». L’impression que nous avons est que les autorités tentent de « cacher » la présence dans les centres fermés des personnes arrêtées au parc Maximilien, y compris les mineurs, pour pouvoir nier le caractère systématique des arrestations (qui sont de véritables rafles) menées par les forces de l’ordre, ainsi que pour empêcher une quelconque assistance.

Si vous connaissez des personnes arrêtées et détenues en centre fermé, il est extrêmement important de communiquer leurs noms très rapidement afin qu’un recours (dans les 10 jours) soit introduit, recours qui pourrait permettre leur libération. Pour ceci, envoyez le nom exact à l’adresse gettingthevoiceout@riseup.net. Nous relayerons vers des bureaux d’avocats.

 

———————————————————————————————————————————–

Une centaine de migrants attrapés à Bruxelles sont actuellement dans nos centres fermés suite au  « nettoyage » du parc et de la gare du Nord.

40 à Merksplas, une aile complète à Bruges, puis quelques dizaines au Caricole, 127 bis, Vottem.

Pour leur faire de la place, beaucoup d’autres prisonniers ont été expulsés ou libérés avec OQT après parfois, pour certains, 10 mois de détention. !

Parmi la centaine de détenus dans nos centres fermés, beaucoup sont Dublin France et le centre refuse de leur désigner un avocat car « pas nécessaire » disent-ils ( ce qui est faux!).

Quelques dizaines de mineurs ont été arrêtés et « mis sous tutelle ». Ils reprendront leur route, sans doute, séparés de leurs oncles, protecteurs ou passeurs qui devaient les protéger. Et donc en grand danger !

Info de  Terre d’asile France
Tous les Soudanais qui étaient à Bruxelles du camp de Norrent Fontes sont maintenant rentrés au camp. Ils ont très peur de retourner en Belgique et sont très inquiets pour leurs amis retenus en centres fermés..

ET ce 14/09 on apprend que 11 prisonniers sont depuis 5 jours en grève de la faim au centre fermé 127bis ,parmi eux des Érythréens et des Soudanais. Ils ne comprennent pas pourquoi ils sont enfermés et demandent d’être  libérés !

Et ce 15/09 Francken annonce qu’une cellule d’identification du Soudan arrive qui  va aller identifier 80 Soudanais dans nos centres fermés!!!! La majorité des personnes sont Dublin et donc toujours demandeurs d’asile dans un autre pays où ils devraient attendre la réponse de leur demande. Francken va-t-il passer outre ces règles et renvoyer des demandeurs d’asile au Soudan et ainsi continuer à jouer le garde frontières de l’Europe?!
http://www.gettingthevoiceout.org/loffice-des-etrangers-le-gendarmegarde-frontiere-de-leurope/

Rapport Amnesty Soudan 2016/2017: https://www.amnesty.org/en/countries/africa/sudan/report-sudan/

L’appel d’air:

Nous recevons des appels de personnes /familles errantes dans l’Europe qui,vu les agitations à Bruxelles dont ils entendent parler, se disent que s’il y a tant de mouvements de migrants et des forces de l’ordre, il doit exister des plans intéressants à Bruxelles pour arriver en Grande-Bretagne !

Certain(e)s arrivent !

LIBERTÉ DE CIRCULATION

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Politique migratoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Maximilien: Grève de la faim au 127 bis et « Appel d’air » 15/09/2017: Update

  1. Ping : Grève de la faim au 127 bis et « Appel d'air » #belgique #migration #refugiers

Les commentaires sont fermés.