Mouvements de grèves de la faim dans les centres fermés: update

07/04/2015: Beaucoup d’appels des centres fermés : beaucoup sont mis au cachot parfois durant plusieurs jours, d’autres sont transférés d’un centre à l’autre. Les intimidations, menaces sont constantes. La solution de beaucoup est de se faire tout petit, de ne rien dire, d’attendre avec la peur au ventre.Ils affichent complets dans tous les centres.

Une manifestation de plusieurs centaines de personnes est en cours à Bruxelles en mémoire aux 2 migrants tués par ces politiques migratoires assassines.

04/04/2015 Update:

Merksplas: plusieurs personnes mis au cachot ont été transférés dans d’autres centres. Deux sont toujours au cachot à Merksplas.

127bis: Ils ont arrêté la grève de la faim vu le long week end de Pâques. Beaucoup “d’incidents et de tension” dans le centre. Ce samedi une rumeur disait que des journalistes et des soutiens viendraient leur parler lors de leur promenade de 13h à 15 heures: ils ont attendus mais n’ont rien vu. La direction cherche par interrogatoire les “meneurs”.

——————————————————————————————————————–

03/04/2015

Après le décès par pendaison dans le centre fermé de Merksplas et le décès, annoncé ce jour par le parquet, par immolation d’un Guinéen à Fedasil, après une tentative de grève de la faim à Merksplas réprimée dans l’oeuf par la mise au cachot d’une dizaine de “troubles fête”, tous les détenus du centre fermé 127bis à Steenokkerzeel ont entamé une grève de la faim ce jour 03/04/2015.

http://www.gettingthevoiceout.org/on-le-dira-jamais-assez-les-politiques-migratoires-tuent-que-se-soit-a-la-frontiere-ou-apres/

Ils réclament la LIBERTE. Ils répètent qu’ on n’enferme pas sans procès et juste pour un bout de papier. Ils dénoncent le racisme dans le centre. Ils tiennent à dénoncer l’enfermement de certains co-détenus qui sont très malades et qui devraient être hospitalisés!

Des prisonniers parlent de se suicider à leur tour, la colère est grande. Certains se plaignent de ne pas avoir accès à un avocat, que les assistants sociaux retardent les procédures et les laissent exprès sans moyen de défense, afin qu’ils ne puissent pas éviter l’expulsion.Différents collectifs de sans papiers sont en alerte  et organisent des manifestations à Bruxelles contre ces politiques migratoites assassines.

https://www.facebook.com/video.php?v=1633577076876008&set=vb.100006711939863&type=2&theater

Soutien aux prisonniers de tous les centres fermés! 
Solidarité!

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.