Nouvelles des centres : Stratégie de la peur / Fermeture d’une aile du centre de Vottem / Vol militaire vers le Maroc

Tous sont sous pression, la majorité n’ose pas avoir de contacts avec l’extérieur par peur de représailles.

Ils se sentent très démunis, Plusieurs ont fini par accepter leur expulsion suite aux intimidations auxquelles ils sont soumis de la part du personnel du centre. Les deux vols collectifs promis pour le Congo et la Guinée sont utilisés comme une menace.

Il a également été constaté que beaucoup d’avocats se résignent et ne font plus les recours possibles pour libérer leur client.

Certains prisonniers demandent un vaste mouvement de l’extérieur pour les sortir de là.

Centre fermé de VOTTEM

Une aile du centre sur les quatre a été fermée par manque de personnel !   Initialement en 1999, 160 places étaient prévues. Suite à des actions syndicales du personnel ce nombre a été réduit à 130.  Avec la fermeture d’une des ailes, actuellement  il reste 90 places . Les associations de Liège se réjouissent de la désaffection  en région liégeoise pour ce type d’emploi!

Il y a 10 jours une tentative d’évasion avec aide de l’extérieur  a échoué en pleine nuit.

Monsieur Mohamed Chatli a été amené en  secret à l’aéroport sous escorte élargie pour l’expulser ce 12 avril.  Il s’agit de l’homme dont l’expulsion avait été empêchée  par une sénatrice! Ni son avocat ni lui-même n’ont été prévenus de cette expulsion. Il a été extrait du centre fermé de Vottem 2 heures avant le départ du vol, sans doute pour éviter toute mobilisation.Nous n’avons plus de nouvelles de Monsieur Chatli, ni de son amie.

Centre fermé 127bis

Un détenu irakien tente de s’ouvrir les veines après avoir obtenu une lame de rasoir auprès de l’administration, pour éviter l’expulsion prévue demain. Les flics (les gardiens ?) seraient intervenus à temps pour l’empêcher de parvenir à ses fins.

Un autre dit que son assistante sociale l’aurait informé aujourd’hui (à la veille de sa première tentative d’expulsion) d’un changement législatif important : désormais il n’y aurait plus de seconde tentative d’expulsion “volontaire”, un vol spécial sécurisé serait systématiquement mis en place dès la seconde tentative, assorti d’une interdiction de séjourner sur le territoire belge pendant 5 ans. Encore une tentative d’intimidation des détenus par le personnel social de l’Office des Etrangers, on est ici bien proche du harcèlement moral…

Un bus et 2 mini-bus sont arrivés le 17/04 à 05:10 dans la cour du centre pour emmener un groupe de Marocains vers Zaventem. Ils seraient au moins 8 avec d’autres nationalités.Il s’agirait d’un vol militaire.

Une Angolaise enceinte de 5 mois au 127bis, ramassée à l’Office des Etrangers à  l’occasion d’un rendez-vous. Son dossier est toujours dans le centre ouvert où  elle était avant.

Évasion d’un  Irakien lors d’une consultation à l’hôpital ce 16/04. Ce Monsieur a sans doute continué sa route à la recherche d’un endroit plus hospitalier.

Un Congolais expulsé ce 18/04 : suite à des intimidations diverses il a fini par accepter son expulsion vers le Congo.

Une dame enfermée depuis bientôt 6 mois a reçu la visite de ses petits-enfants : elle a été choquée par l’attitude du personnel : on a interdit à un de ses petits-enfants d’aller aux toilettes pendant la visite.

Au 127 bis règne actuellement le « chacun pour soi ».

 

Les commentaires sont fermés.