Parole d’un migrant dans un centre fermé suite aux attentats

28/03/2016

« Je suis désolé pour vous , mais vous ne l’avez pas un peu cherché ?«

Cette parole nous rappelle d’autres paroles de personnes arrêtées et enfermées en centre fermé entendues à plusieurs reprises dans le passé :

« En Afrique on a toujours bien reçu les blancs, mais quand je vois l’accueil que vous nous réservez ! »

« Un jour cela va vous retomber dessus, moi je vous le dis «

« Les droits de l’homme, c’est écrit, mais vous l’appliquez pour qui ? »

« Vous m’envoyez vers la mort, mais vous n’en avez rien à foutre, je ne suis pas blanc «

« Un jour on se vengera et vous le paierez cher »

« Je ne sais pas où et comment, mais vous allez payer »

Qui sème la misère récolte la colère….

Ce contenu a été publié dans Témoignages, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.