Update:Rassemblement ce 03/11/2014 contre le vol collectif militaire “sécurisé” vers la RDC du 04/11/2014.

04/11 16 h: C’était un vol Frontex avec 19 “illégaux” de Belgique et trois de Roumanie et Finlande, disent les mainstreammedia!

O4/11 13 H: Ils ont quitté le centre vers midi, menottés , dans deux grand bus et plusieurs camionnettes sous escorte policière serrée. Il y avait des contôles de la police à la gare de Nossegem.

04/11 9h30: Deux grands bus sont arrivés au centre: un rempli de?, L’autre vide…suivit de plusieurs fourgonnettes.

04/11/2014 9h10: Secret d’état: Le vol vers Kinshasa serait à 14 heures. Vingt à vingt cinq personnes sont au cachot pour certains depuis 4 jours.Comme d’habitude les informations données sont erronées et le secret d’état est bien gardé!
Depuis ce matin le centre est entouré de voitures de la police et bien surveillé pour éviter quoi???……..

Un nouveau vol collectif militaire est mis en place par la Belgique en collaboration probable avec d’autres pays européens et Frontex ce mardi 04/11/2014 vers la RDC.
Le décollage de ce vol criminel aurait lieu vers 08h30 ce mardi 04/11/2014 à l’aéroport de Melsbroeck, chaussée de Haecht (l’heure n’est pas confirmée).
Les prisonnier.e.s venant des autres centres fermés du pays ainsi que d’autres pays européens seraient rassemblé.e.s au centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel ces dimanche et lundi et seraient amené.e.s sous escorte importante à 7 heures du matin mardi vers l’aéroport.
Mode d’emploi vol collectif : http://www.gettingthevoiceout.org/mode-demploi-vol-collectif/

Suite à des appels des prisonnier(e)s dans les centres fermés, ont peut déjà confirmer que certain(e)s devraient être expulsé(e)s illégalement par l’office des étrangers : opposant(e)s avéré(e)s au régime en place en RDC, pas de laissez-passer pour certain(e)s qui n’ont pas été présenté.e.s à leur ambassade… Encore et toujours les “autorités” renvoient à leurs bourreaux des personnes qui ont fuit un pays où elles sont en danger et utilisent leur pouvoir administratif pour exclure les “non désirables”.

Car c’est une réelle guerre aux migrant(e)s qui continue :
L’Union européenne (UE) a prévu la mise en place de plusieurs nouvelles mesures visant à renforcer la guerre contre les migrant.e.s qu’elle mène depuis des années, dont le Mos maiorum récent. Le discours dominant vise à renforcer chaque jour un peu plus la haine de l’autre et construit la figure d’un “sans-papiers” ennemi que tout le monde voudrait voir partir : profiteur, clandestin, terroriste, voleur, etc.
Se construit ainsi le mythe de plus en plus banalisé d’un “indésirable” qu’il faudrait éloigner, enfermer, expulser. Ceci afin d’annihiler toute opposition.

Prévenez vos ami.e.s et les personnes congolaises que vous connaissez, des rafles et des arrestations pourraient avoir lieu jusque lundi.

“Lutter contre la machine à expulser, contre les rafles, contre les centres de rétention, construire des initiatives de solidarité avec les migrant.e.s, c’est mettre un pavé dans l’engrenage de la guerre aux migrant.e.s.”

Nous n’accepterons jamais que des personnes soient ainsi déportées parce qu’elles n’ont pas les bons papiers, parce qu’elles ne sont pas nées dans le bon pays.

Rassemblement de protestation ce Lundi 03/11/2014 à 17 heures devant l’Office des Étrangers, l’administration de la honte qui prend ces décisions assassines……….
Chaussée d’Anvers,59B 1000 Bruxelles (gare du Nord)

Ce contenu a été publié dans Expulsions collectives, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.