Rassemblement ce dimanche 20/09/2015 à 14h Centre fermé 127bis et centre Caricole: Update .

Update court 20/09: Les détenus nous attendaient dans la cours du centre avec calicots et criant à la liberté
Un homme est monté sur le toit et a mis pleins de calicots.
Dans une deuxième aile qu’on a pas pu approcher la tension était très vive. Ils sont tous furieux et demande à ce qu’ on continue à les soutenir
A 21 heures les détenus sont toujours dans la cour, refusant de rentrer et l’homme sur le toit menace de sauter.
Un large périmètre de sécurité a été installé par la police et trois camarades se sont fait arrêter

Tervuursesteenweg 300, 1820 Steenokkerzeel
C’est la journée sans voiture!
En train Bruxelles Nord 13,03 ou 14.03 vers Leuven arrêt Nossegem ou à pied rendez-vous au centre fermé à 14 h
Pour les plus courageux rendez-vous avec son vélo au Cinquantenaire à Bruxelles à 12.30 heures 

GREVE DE LA FAIM au centre fermé 127 bis et au Centre Caricole

Ce 18/09/2015 plus de 60 détenus ont entamé une grève de la faim au centre fermé 127 bis et 15 au centre Caricole!

Depuis 15 jours des Irakiens se font arrêtés à l’Office des Étrangers lors du dépôt de leur demande d’asile et enfermés dans nos centres fermés. Ils sont actuellement 29 au centre fermé 127 bis et 11 au centre Caricole.

Ils ont entamés une action de grève de la faim pour exiger la régularisation de leur situation et leur libération. « Nous sommes demandeurs d’asile et n’avons rien à faire dans une prison ». La presse néerlandophone par la bouche de Theo Francken ce 17/09 annonçait le retour volontaire de 78 Irakiens. D’après nos contacts dans le centre il semblerait qu’ AUCUN Irakien n’ait signé une demande de retour volontaire. Ces arrestations des Irakiens à l’Office des Étrangers fait partie d’une stratégie pour décourager les personnes présentes au parc Maximilien à déposer leurs demandes d’asile.

La majorité des autres détenus Syriens, Marocains, Tunisiens Algériens,… au 127 bis et au Caricole sont solidaires avec les Irakiens  et beaucoup d’entre eux ont rejoint la grève de la faim. Certains d’entre eux nous disent vivre depuis des années et ont femmes et enfants ici

Tous protestent contre le racisme ambiant dans les centres et exigent la libération de tous !

Suppression des centres fermés et arrêt des expulsions.

http://bxl.indymedia.org/spip.php?article8775

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.