Audio : Témoignage depuis l’aile sécurisée du centre fermé de Vottem (FR)

Monsieur A , enfermé depuis plusieurs mois dans plusieurs centres fermés a passé 15 jours dans l’aile sécurisée de Vottem.Il a finalement été libéré avec un “Ordre de Quitter le Territoire SANS DÉLAI”

Audio ici
                                
Tu es dans l’aile verte, l’aile sécurisée qu’ils appellent ça à Vottem, dans le centre fermé de Vottem “une prison dans la prison”.

C’est pire, pire madame parce que je connais la prison, dans une prison vous avez plusieurs avantages, vous pouvez faire une promenade avec les gens, vous êtes dans une chambre tout seul, tu ne sens pas vraiment que vous êtes surveillés 24h/24

Toutes les heures ils viennent allumer la lumière
Je vais te raconter comment c’est dans la cellule:
Ici dans la cellule, tout est blindé, même la télé est blindée.Il y a un miroir dans le coin, les gardiens peuvent regarder où tu es exactement par un petit guichet dans le coin.Tous les soirs et la nuit à chaque heure ils allument la lumière, toutes les heures ils viennent allumer la lumière depuis le premier jour. Ils disent « excuse-nous c’est notre travail, on doit vérifier à chaque heure  si tu es dans ton lit ou pas en allumant la lumière.On doit surveiller. Psychologiquement, c’est fatigant, tu te réveilles à chaque heure, tu dors, tu te réveilles, tu dors, tu te réveilles…….
C’est juste vraiment pour t’embêter. Ta chambre semble normale mais tout est blindé,tu n’as de contact avec personne.Toutes les personnes sont enfermées avec des clés.Les gardiens se promènent avec les clés.Tu ne sens même pas l’air qui circule dans les cellules. Les fenêtres sont fermées avec des clés.Ils ouvrent juste un peu le soir.

Seul avec 3 gardiens.
Pour le reste, ils te demandent si tu veux sortir 1 h pour une promenade. Tu dis oui ou non. Mais pour sortir tout seul avec 3 gardiens qui te surveillent,ça va pas, tu te sens comme quelqu’un de dangereux, tout seul avec 3 gardiens.
Sinon ils viennent te donner à manger comme à tout le monde, avec un chariot : tu veux ça, ça, ça ; tu dis oui ou non.

L’échange c’est interdit ici
A 13h00, ils viennent te demander si tu veux acheter quelque chose.Si tu n’as pas l’argent, si tu as un ami qui veut t’envoyer quelque chose, ils te disent que c’est un échange et que c’est interdit. J’ai le règlement en face de moi, j’ai lu le règlement, il n’y a rien qui parle d’échange. Mais si tu demandes à un gardien, que tu lui dis :”voilà, je suis sans papier, je n’ai pas de famille ici, je n’ai pas de cigarettes, pas de filtres. Et y a quelqu’un  dans une autre section ou même mon voisin à moi dans la section verte qui veut me donner quelques chose”, il te répond : ” Non monsieur l’échange c’est interdit ici”. Alors, si je suis ici enfermé, je ne peux pas bouger, je n’ai aucun contact, je n’ai pas d’argent, qu’est-ce je peux faire ??
Il me dit, si tu veux tu peux travailler: c’est quoi ce travail?: “Tu sors pour nettoyer les couloirs et on te donne 1 euro”.
ça veut dire: Je vais travailler une semaine pour m’acheter un paquet de cigarettes avec des filtres! Si j’ai besoin de fumer maintenant un voisin à moi peut me donner par la fenêtre, je pourrais lui échanger, même en prison, ce n’est pas interdit, madame. Non, ils refusent.Ca veut dire que rien que par ce geste, on vous fait sentir que vous êtes très, très dangereux.
C’est pire qu’une prison de st Gilles ou Forest à BXL. L’échange n’est pas interdit là. Si quelqu’un t’envoie quelque chose, les gardiens contrôlent et te donnent.Ici dans le centre illégal, ici l’échange c’est interdit:Pourquoi: pour te faire sentir
Ils me disent « on est au courant que vous avez de la famille dehors»:. Oui mais ils n’ont pas d’argent ! Alors tu peux travailler pour 1 euro !

Ce type on va l’emmerder, l’énerver 
Ils jouent sur le moral, t’énervent pour que tu fasses quelque chose de grave.
Ils utilisent les gens pour qui ils essaient depuis longtemps d’avoir le ticket d’avion  et pour qui’ils n’y arrivent pas par l’ambassadeur :
Alors, Ils essaient, ils se disent  ce type on va l’emmerder, l’énerver pour qu’il signe les papiers ; jusqu’à ce qu’il dise :”voilà je veux retourner…”
Cette cellule est la pire, pire qu’une prison, sans cigarettes sans rien du tout…Tu demandes n’importe quel service, c’est non.

Comme des petits enfants..
Parfois ils te disent que tu peux aller une heure dans les bureaux où il y a une playstation et un babyfoot. Mais tu vas jouer avec qui ? Pendant une heure tu te retrouves handicapé, avec une femme avec un jeans bien serré et un tshirt bien serré en face de toi, et toi tu vas jouer à la playstation ou au babyfoot tout seul ? Comme les petits enfants…Moralement tu sens qu’ils te prennent pour un gamin.
Moi; à la vérité, depuis que je suis ici je ne suis pas  sorti, pas de promenade, rien du tout, je veux pas sortir. Parce que ça me fait mal encore plus, quand je sors, je vois les gens qui passent et tout,ça fait mal, je me sens parfois inutile.

Des fois ils te donnent un briquet dans ta cellule, ils te donnent un briquet dans les mains, et ça c’est un problème.
Dans les sections où il y a 50 personnes,il y a un seul briquet qui est en dessous des caméras, ça veut dire que le briquet est surveillé par les gardiens. Aucune personne peut partir dans sa chambre avec un briquet.Et ici dans ta chambre il y a un briquet spécial pour toi, pourquoi? eh bien,  ils t’ont énervé, énervé, tu as un briquet dans ta chambre,  tu vas cramer un matelas !Voilà, on est dangereux…

Il y a combien de gens dans l’aile verte ?

Normalement il y en a 8.
Un est là depuis 7 mois.Il y en a un autre depuis 3 semaines, un autre 1 mois et demi.Mais j’ai remarqué qu’il y a 3 Tunisiens ici. Ils demandent des laissez-passer pour des Tunisiens et ça prend 4 mois, 5 mois. C’est pour ça qu’ils les mettent ici, pour les embêter. (pour  qu’ils finissent par accepter un “retour volontaire”)..

Ce que j’ai compris : ils veulent qu’un jour quelqu’un fait une grande catastrophe ici pour marquer dans son dossier qu’il est dangereux
J’ai passé 12 jours ici et j’en ai marre, je commence à faire des cauchemars, je commence même à m’énerver avec des gardiens qui sont gentils avec moi …Je suis obligé la nuit de parler avec moi: La nuit à 2 heures du matin,” je suis encore ici, la fenêtre est fermée, j’ai envie d’une cigarette”
Pour les gens, c’est vraiment…pfffff…
Ce que j’ai compris : ils jouent sur le moral pour qu’un jour quelqu’un fasse une grande catastrophe ici pour marquer dans son dossier qu’il est dangereux

Autre témoignage: http://www.gettingthevoiceout.org/le-grand-banditisme-au-centre-ferme-de-vottem/

Ce contenu a été publié dans Témoignages, Témoignages audio, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.