Trois jeunes adolescents en centre fermé à Bruges en Belgique: Libérés

Update 25/02

Ces trois enfants veulent aller en Grande Bretagne ou leur communauté les attende. Ils avaient déjà été arrêtés à plusieurs reprises lors de tentatives de passage. On leur propose de faire une demande d’asile en Belgique mais ils refusent ..Après leurs transfert au centre MENA à Steenokkerzeel ils vont plus que probablement « disparaitre » pour continuer d’essayer de rejoindre la Grande Bretagne, objectif de ce long voyage organisé par leurs familles et amis. Ils seront seuls, l’adulte qui les accompagnait ayant été arrêté avec eux et étant resté emprisonné au centre fermé de Bruges.Ici Arte film sur ses enfants en danger par le monde. http://www.arte.tv/guide/fr/060214-000-A/mineurs-isoles-enfants-en-danger

——————————————————————————————————————————————-

Update 24/02 :

Bizarrement (!) après notre appel de hier et la mise en route d’avocats et associations les 3 enfants enfermés à Bruges depuis plus d’une semaine ont été reconnus mineurs par les autorités et amenés au centre ouvert pour mineurs à Steenokkerzeel ! Les prisonniers à Bruges sont extrêmement isolés, aucune ONG ne fait encore de visites au centre et l’Office des Étrangers a les mains libres pour agir. On ne peut compter que sur la communication avec les détenus pour savoir ce qui s’y passe. Pour nous aider à recharger leurs téléphones: http://www.gettingthevoiceout.org/nous-contacter/

———————————————————————————————————————————

23/02: Nous apprenons que trois jeunes adolescents Afghans sont enfermés dans le centre fermé de Bruges depuis 9 jours. Le centre fermé est, selon divers témoignages, sale  et sinistre, et il y règne une ambiance répressive importante. Les prisonniers y dorment à plusieurs dans une salle commune. Actuellement, les résidents qui nous téléphonent sont transis d’angoisse et nous demandent de ne pas révéler leur numéro de téléphone. Il n’osent même pas nous donner leur nom. Malgré toutes les menaces auxquelles ils sont soumis, les détenus nous ont tout de même téléphoné pour nous prévenir que 3 jeunes Afghans sont avec eux et qu’ils trouvent çela inadmissible. Le plus jeune aurait 13 ans.  …….
Un avocat va aller les rencontrer et le délégué aux droits des enfants, section néerlandophone, a été prévenu.
Ces enfants ne peuvent pas rester un jour de plus en prison.

Téléphonez, faxez, mailez aux responsables de ces enfermements et au centre fermé de Bruges.

Le Centre pour Illégaux de Bruges (CIB)
Zandstraat 150, B-8200 Bruges
Tél. +3250451040
Fax. +32 50315956

F.Roosemont
Directeur de l’Office desÉtrangers
Bur_Presse@dofi.fgov.be
T0279380 31 (NL – EN) – 02 79380 30 (FR), Fax 02 274 66 40

Charles Michel
Premier Ministre
Tél: 02 501 02 11 Fax:0251269 52
e-mail:charles.michel@premier.fed.be
Jan Jambon
Vice Premier Ministre et Ministre deL’intérieur
tél:02 504 85 13 Fax:02 504 8500
email:kabinet.jambon@ibz.fgov.be
Theo Francken
Secrétaire d’Etat à l’AsileetlaMigration
Tél: 02 2061421–
theo.francken@n-va.be
kab.francken@ibz.fgov.be
Didier Reynders
Téléphone : 02 501 8591 Fax: 02 513 25 97
E-mailcontact.reynders@diplobel.fed.be

http://www.gettingthevoiceout.org/quels-sont-les-centres-fermes-en-belgique/

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.