Violence et grève de la faim au centre fermé de Bruges 25/02/2014

UPDATE:25/02  19 heures: De l’efficacité de la répression: le calme est revenu au centre fermé de Bruges: Quelques uns au cachot, une cohorte de flics avec chiens. “Impossible de résister” disent les prisonniers.

25/02/10h30: La police est dans le centre avec des chiens. Un chien a mordu un détenu. La police a amené quatre détenus considérés comme “leader”. ” Nous sommes très déçu de la Belgique” dit un prisonnier.

Le soir du 24/02 un détenu devait être amené en isolement en vue d’une expulsion. Les autres détenus ont voulu lui dire au revoir avec insistance.

Les gardiens n’ont pas apprécié et sont devenus très violent. Ils ont battu le future expulsé et d’autres détenu qui le protégeait. Un co détenu aurait un bras cassé suite à cette violence.

« Les gardiens étaient tous très violent » nous dit un d’eux.Ce matin 25/02 les prisonniers de l’aile C du centre de Bruges ont décidés d’entamer une grêve de la faim, par protestation contre ces violences !

« C’est très chaud ici ce matin. Faut prévenir les journalistes. Que le monde extérieur sache comment on est traité ici »

 

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.