Vol SN Airlines du 15/02/2014 vers Kinshasa

Update 05/03:Elle était inscrite pour le vol collectif vers Kinshasa le 19/02/2014, mais a raté ce vol car elle était trop malade. Elle  a fini par être expulsée le 24/02. Ce 05/03 elle n’a toujours pas donné de nouvelles à sa maman, restée ici en Belgique, ni à ses amis à Kinshasa. Elle avait dit au CGRA qu’ elle était en danger au Congo, mais ses propos ont été mis en doute. Actuellement, ce 05/03 elle serait dans les cachots des services secrets et personne n’arrive à avoir de ses nouvelles. Plusieurs ONG ont été prévenues, mais personne ne bouge (ou ose bouger?).

Micheline est arrivée en Belgique il y a un an. Son père, sa mère et son frère vivent chez nous depuis 1986. Le père avait été reconnu réfugié politique à son arrivé en Belgique.
Elle a voulu rejoindre sa famille car son père est gravement malade. Il est paralysé et ne peut plus parler.
A son arrivée elle a fait une demande d’asile.. Dans l’attente de la réponse à sa demande d’asile elle a habité d’abord dans un centre ouvert, puis chez ses parents à Woluwe St lambert.
Suite à la réponse négative à sa demande d’asile, la police est venue la chercher à son domicile le 2 novembre 2013.

Depuis elle est enfermée au centre fermé de Steenokkerzeel.

Elle a subit sa troisième tentative d’expulsion ce 15/02/2014.
Attachée à l’arrière de l’avion et ne pouvant pas bouger car maintenue sur son siège par 12 hommes, policiers de leur état, elle pleurait, épouvantée par cette violence et désespérée de devoir quitter son père malade qu’elle ne reverrait sans doute plus jamais.
Les passagers du vol dont une députée ont trouvé inadmissible le traitement que lui faisait subir son escorte et ont protester auprès des membres de l’escorte .
Plusieurs passagers ont été descendu du vol, ainsi que Micheline.

Lors de son retour vers le centre fermé elle a été bousculée et frappée par son escorte.
Ils lui disaient “tu as vu maintenant ce que tu as fait? »  en la frappant et la bousculant.

Micheline est sous le choc et a très difficile à témoigner sur ce qui lui est arrivé. Elle veut rester près de son père malade et le soigner.

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_un-vol-vers-kinshasa-retarde-a-cause-d-un-rapatriement-force?id=8201542

NODEPORTATION

Ce contenu a été publié dans Expulsions en cours, Témoignages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.