WE Noborder 25 et 26 mai 2019 à Bruxelles

WE Noborder 25 et 26 mai 2019

Qu’est ce que le mouvement No Border ? Comment s’organise la lutte contre les frontières et pour la liberté de circulation ?
Le samedi 25 mai, rencontres, échanges et débats avec des militant.es et sympathisant.es belges et internationaux.
Si tu veux juste t’informer, ou tu aimerais faire quelque chose pour plus de justice migratoire mais tu ne sais ni quoi ni comment, c’est le bon endroit !

Samedi 25/05/2019
Allée du Kaai (avenue du port, 53 à 1000 Bruxelles)

10h-10h30 : Accueil des participant.e.s Belges et des militant.e.s de Calais, Paris, Allemagne, GB, Grèce.
10h30 – 12h : Actions globales et locales, différentes expériences des militant.e.s présentes autour de “Comment s’organise la lutte contre les frontières et pour la liberté de circulation”

12h-13h30 : pause

13h30- 15h30 : Comment s’organiser et quelles sont les tactiques ? Lieux auto-gérés, actions directes, campagnes,.. Comment le mouvement no border s’inscrit dans nos luttes ? Quelle répression contre les mouvements militants ?

15h30-16h : pause

16h-17h30 : Comment créer des liens entre les différentes formes de luttes ?
Un noborder camp, c’est quoi ?

17h30-18h30 : conclusions , tour de table, projets communs, programme du dimanche 26/05

19h – Bouffe contre les frontières par collectactif

DE 10H À 19H : activités prévues pour les enfants

20h – ATTENTION CHANGEMENT DE LIEU ( le barlock étant mis sous scellé par la police https://www.facebook.com/barlok.bruxelles):

22 rue Jan Blockx 1030 Schaerbeek tram 7,32,55

Concerts Noborder en soutien à gettingthevoiceout, CRER et tous les collectifs noborder https://bxl.indymedia.org/spip.php?article24672
Au Barlok (53 bis avenue du Port à 1000 Bruxelles)

 

Dimanche 26/05

12h30 – Atelier “Comment lutter contre les expulsions”

A l’Agitée (114 rue Gaucheret, Schaerbeek)
Venez avec votre pique-nique !

La campagne _BRUSSELS AIRLINES STOP DEPORTATIONS [2]_ vient d’être lancée. Au-delà de sensibiliser les gens au fait que la compagnie se rend complice des politiques meurtrières du gouvernement, il s’agit aussi de mettre en œuvre des actions concrètes pour cesser les expulsions.

Parmi celles-ci, les mobilisations à l’aéroport. Lorsqu’ils sont avertis d’une expulsion, des collectifs lancent fréquemment l’alerte et appellent les gens à se rendre aux aéroports afin d’appeler les passager.es à agir dans l’avion. Ces actions sont absolument nécessaires, peu risquées et fonctionnent parfois. Mais concrètement comment on fait ? Il n’est pas toujours facile de s’y rendre seul et surtout de savoir quels mots utiliser vis-à-vis des passagers et comment se comporter dans l’aéroport.

L’occasion aussi, de rencontrer d’autres militant.es (belges et internationaux) mobilisé.es sur les expulsions, y créer un binôme ou un groupe afin d’agir ensemble pour stopper ce système répressif. Amenez de quoi grignoter Enfants bienvenus !

 

18h30 – Soirée projection contre les frontières
A la Poissonnerie (214 rue du Progres à Schaerbeek

Le WE No border s’achève sur un moment convivial avec différentes projections sur les frontières, les expulsions, les politiques migratoires et les moyens de résistance.

Une discussion sera proposée après les projections
Repas à prix libre

PROGRAMME :

  • À L’USAGE DES VIVANTS

Fuyant le Nigéria, Semira Adamu est arrivée en Belgique en 1998. Détenue dans un centre fermé proche de l’aéroport de Bruxelles, elle meurt étouffée avec un coussin lors d’une sixième tentative de rapatriement forcé. Vingt ans après, Pauline Fonsny remet en scène cet « assassinat d’État » qui avait secoué le plat pays et conduit à la démission du ministre de l’Intérieur de l’époque.
Au terme de cette puissante évocation documentaire, le constat est amer. Les « barbelés de la honte » se sont multipliés, des policiers peuvent ouvrir le feu sur une camionnette transportant des exilé-e-s et tuer une fillette de deux ans, sans être inquiétés.

  • IL ETAIT UNE FOIS PIKPA

Dans le camp de Pikpa, sur l’ile de Lesvos, citoyens grecs et exilés partagent un fragment de vie fragile, entre un avant bousculé et un avenir incertain. Ensemble, ils inventent un présent.

  • CE SONT DES HOMMES

Calais, de juin à octobre 2009, du camp No Border à l’éviction des derniers squats et jungles des migrants. Ateliers, questionnements, rencontres avec des militants et des migrants en transit vers l’Angleterre, manifestations, remise en cause des problématiques liées aux frontières, violences policières, parcours des migrants, enjeux politiques, économiques et humains…

Enfants bienvenus !

 

BIENVENUE A tou.te.s les Sans ou Avec Papiers, à tout.e.s les Sans ou Avec cagoules

Ici tract recto verso A5 à imprimer diffuser

Ce contenu a été publié dans Nouvelles d'ailleurs, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.