Ni ici, ni ailleurs : pas de centre fermé à Jumet ! Mobilisation contre le nouveau centre fermé à Jumet ce 10 avril 2024

Getting the voice out se joint à cet appel publié sur

https://stuut.info/Appel-a-Rassemblement-a-Jumet-le-10-Avril-stop-aux-Centres-Fermes-3504

Mobilisons-nous ce mercredi 10 avril (17h30), contre la construction d’un nouveau centre fermé à Jumet, dans la région de Charleroi. Ni ici, ni ailleurs : pas de centre fermé à Jumet !

   Chaque année, entre 6000 personnes et 8500 personnes sont détenues dans les 6 centres fermés belges, simplement parce qu’elles n’ont pas reçu de titre de séjour valable. Le motif de cette privation de liberté est donc purement administratif. Il s’agit notamment de personnes qui se sont rendues en Belgique à la recherche de meilleures opportunités, ou pour fuir des situations précaires ou violentes dans leurs pays d’origine. Il s’agit aussi parfois de personnes qui vivent depuis des années (parfois des dizaines d’années) en Belgique, et qui ont construit leur vie ici. Ces personnes sont souvent exploitées, sous-payées et contraintes de vivre dans des conditions difficiles. Elles demandent simplement une régularisation de leur situation administrative, pour pouvoir vivre et travailler en Belgique comme n’importe quel·le citoyen·ne.

Au lieu de les soutenir et de les protéger, l’État belge les soumet à des conditions carcérales inhumaines : clôtures élevées, fouilles, visites restreintes, sanctions disciplinaires, portes fermées à clé, isolement, surveillance constante… Les centres fermés sont des prisons déguisées. Y être détenu·e, c’est se faire retirer ses droits les plus fondamentaux. Cette détention se déroule sans aucune transparence, dans des zones reculées à l’abri des regards. Cette politique migratoire répressive et organisée est soutenue par l’État belge. Construction de nouveaux centres, augmentation des expulsions, prolongation de la détention administrative, réduction des places d’accueil dans les centres ouverts… Le gouvernement alimente depuis des décennies le climat de peur et de discrimination envers les personnes privées de papiers.

En 2022, le Masterplan Centres Fermés est approuvé par le gouvernement fédéral : au total, ce sont trois nouveaux centres fermés et un centre de départ qui pourraient voir le jour en Belgique. L’un des nouveaux centres pour les personnes en séjour irrégulier se situerait à Jumet. Auparavant rejeté par les autorités locales de Charleroi (PS), ce projet reçoit finalement leur soutien et sera défendu par Paul Magnette. Pour le projet à Jumet, le permis de construire a été déposé cette année, et les démarches sont enclenchées. La fin des travaux est estimée à 2028.

Ensemble, montrons notre désaccord : pour qu’aucun centre fermé ne voit le jour à Jumet, ni ici ni ailleurs !

Pour un monde sans frontière et sans prison !

Quand ? Mercredi 10 avril, à 17h30

Où ? Rue Dr. Pircard (Jumet)

Rassemblement co-organisé par CIEP-MOC, FGTB-Cenforsoc, CSC, Vie Féminine, les JOC, Charleroi Solidarité-Migrants

Ce contenu a été publié dans Nouvelles des centres, Politique migratoire, Récits de luttes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.